Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les entreprises travaillent de concert avec les gouvernements afin de limiter la propagation du virus parmi leurs employés et leur clientèle. La dernière en liste est le transporteur aérien WestJet, qui a annoncé la mise en place de vols pour ramener les Canadiens coincés à l’étranger.

Dans un communiqué diffusé sur le site de WestJet ce lundi 16 mars, le PDG de la compagnie, Edward Sims, a annoncé une série de changements aux opérations de la compagnie aérienne pour endiguer la propagation du coronavirus.

Dès le dimanche 22 mars à 23 h 59, WestJet suspendra tous ses vols internationaux et transfrontaliers, et ce, pour une durée de 30 jours. Le transporteur concentrera ensuite ses activités sur des vols de rapatriement pour les Canadiens coincés à l’étranger.

Par ailleurs, WestJet effectue présentement une réduction des tarifs sur les sièges des vols entrant au Canada.

Dans son communiqué de presse, Edward Sims a affirmé qu'en tant que compagnie canadienne, WestJet avait « la responsabilité de ramener les citoyens à la maison. »

Cette décision a été publiée peu après que le premier ministre Justin Trudeau ait annoncé, ce lundi 16 mars, la fermeture des frontières canadiennes aux ressortissants étrangers. Dans son allocution, il a convié les Canadiens se trouvant à l'étranger à rentrer au pays.

En ce qui concerne la période de suspension des vols internationaux de 30 jours, WestJet a déjà interrompu la vente de billets. La compagnie invite les détenteurs de sièges pour cette période à visiter son site web.

Par ailleurs, elle suspendra, à compter du 18 mars à 23h59, la vente de billets pour les vols internationaux prévus avant la date butoir du 22 mars.

Afin de limiter au maximum les déplacements, WestJet réduira aussi de moitié le nombre de ses vols domestiques et ce, pour la même période de 30 jours.

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications