Bien que certains vols estivaux outre-mer seront offerts par certaines compagnies aériennes, les bateaux de croisières n’auront pas tout à fait le droit au même scénario. On apprend ce vendredi que les croisières internationales seront interdites jusqu’au 31 octobre. C’est ce qu’a annoncé le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau.  

Le ministre a annoncé par voie de communiqué de nouvelles mesures concernant les navires de croisière et les navires à passagers circulant dans les eaux canadiennes.

Ainsi, la circulation des bateaux de croisières offrant de l’hébergement et pouvant transporter plus de 100 personnes reste interdite dans les eaux canadiennes jusqu’au 31 octobre 2020.

Le gouvernement canadien avait initialement interdit les croisières de plus de 500 passagers jusqu’au 1er juillet depuis le 13 mars dernier.

« [Le] gouvernement est déterminé à protéger les Canadiens, en particulier en ces temps difficiles », a affirmé le ministre Garneau.

Dès le 1er juillet prochain, tous les autres exploitants de navires de croisières devront respecter les exigences des autorités sanitaires provinciales, territoriales, locales et régionales. 

L'industrie touristique risque de subir de nombreuses répercussions, alors que plusieurs municipalités vivent de la visite de bateaux de croisières. L’industrie des croisières amène environ 2 millions de voyageurs annuellement au pays.

Radio-Canada rapporte qu'en 2019 seulement, le Canada a reçu plus de 140 navires de croisière en provenance directe de plus de 10 pays différents.

Pour ce qui est des navires menant des activités essentielles, comme les différents traversiers et bateaux-taxis, ils peuvent continuer leur bout de chemin, tout en utilisant des mesures pour limiter une possible propagation.

Ces bateaux pourraient se voir réduire le nombre de passagers et les maintenir dans leurs véhicules respectifs.

Le renforcement des mesures de nettoyage et d’hygiène pour réduire le risque de propagation de la COVID-19 sera aussi nécessaire.

Les contrevenants pourraient s'exposer à une amende allant jusqu'à 5 000 $ par jour pour un particulier et de 25 000 $ par jour pour une société.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications