En pleine campagne électorale fédérale, Maxime Bernier cause encore la controverse. Pour la deuxième fois ce mois-ci, le chef du Parti populaire du Canada (PPC) s’en est pris à la jeune activiste suédoise Greta Thunberg, à la suite de son discours aux Nations Unies. L’homme s’est rendue sur Twitter pour retweeter un article sur Thunberg, laissant entendre que cette jeune fille de 16 ans « ne peut pas comprendre » le changement climatique.

S’exprimant lors du Sommet des Nations Unies sur le climat lundi, la jeune activiste de 16 ans atteinte du syndrome du spectre de l’autisme a pris pour cible les dirigeants du monde, les accusant de ne pas prendre des mesures suffisamment fortes pour lutter contre le changement climatique et de menacer ainsi l’avenir des jeunes de la planète.

Voici d’ailleurs la jeune Greta qui fustige du regard le président américain Donald Trump.

Bien que le discours de Greta Thunberg ait été reçu de manière positive par plusieurs, il semble que d’autres n’ont pas été impressionnés.

Le chef du PPC, Maxime Bernier, a retweeté un article très critiqué du média anglophone The National Post à l’égard de la jeune suédoise et a cité un extrait.

« Les enfants de tout âge grandissent comme des activistes politiques anxieux, apparaissant dans les médias comme des représentants de causes et d’idéologies, participant à des grèves, des débrayages, des discours, des conférences et des batailles idéologiques sur des questions qu’ils ne peuvent pas comprendre ». (Traduction libre)

Après le retweet de Maxime Bernier, la population n’a pas tardé à lui rétorquer, les personnes lui faisant savoir qu’elles étaient fortement en désaccord avec lui et l’article partagé.

« Elle comprend mieux les changements climatiques que vous. J’imagine que vous vous en foutez, puisqu’il est simplement question de la génération future que vous comptez ruiner par l’inaction. »

Un autre n’a pas mâché ses mots à l’égard de l’ancien conservateur.

« Quel triste petit homme vous [êtes]. Greta Thunberg inspire les gens du monde entier. Elle fait plus de bien en un jour que vous n’en ferez en une vie, et l’histoire ne sera pas aussi bonne pour votre mémoire qu’elle le sera pour la sienne. »

Cette personne a même ajouté un commentaire tout aussi cinglant affirmant qu’il était « triste qu’un enfant ait plus d’intelligence et de sagesse » que Maxime Bernier.

Ce n’est pas la première fois que Bernier lance une attaque publique contre Greta Thunberg. Plus tôt ce mois-ci, le dirigeant du PPC a été sévèrement critiqué pour avoir qualifié l’adolescente de « mentalement instable, mais aussi obsessive-compulsive, trouble alimentation, dépression, léthargie. Elle vit dans une peur constante et veut nous la communiquer ».

Il semble que les enjeux environnementaux se voient être la priorité des jeunes Canadiens, alors que plusieurs milliers de personnes sont attendues à la marche pour le climat qui aura lieu le vendredi 27 septembre prochain. Greta Thunberg sera d'ailleurs de la partie. 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter