Les amateurs de côtelettes de porc devront peut-être mettre un frein à leur consommation de viande préférée si les voyageurs ne font pas attention. C'est que le virus de la peste porcine africaine, qui sévit depuis environ un an en Asie, pourrait menacer nos frontières, selon ce que rapporte Radio-Canada.

Des voyageurs pourraient malencontreusement rapporter cette viande contaminée lors de leur retour de voyage au Canada et ainsi infecter nos porcs. Des mesures de sécurité ont été mises en place à nos frontières et les éleveurs devront faire plus attention que jamais pour éviter que cette peste n'infeste nos porcs canadiens.

Des chiens détecteurs sont même mis en action aux aéroports pour renifler les bagages des voyageurs et ainsi détecter toute importation illégale de cette viande dans le pays. Des amendes de 1 300$ sont prévues pour les voyageurs inconscients du problème, selon le Gouvernement du Canada.

La maladie n'est toujours pas présente au Canada, heureusement. L'agronome et coordonnateur de l'Équipe québécoise de santé porcine, Martin Pelletier, a commenté la situation jeudi à l'émission 24/60 avec l'animatrice Anne-Marie Dussault à Radio-Canada.

« Si la maladie était introduite au Canada, par exemple, (...) nos partenaires commerciaux, pour se protéger, fermeraient vraisemblablement leurs frontières, du moins pour un certain temps. Le Canada exporte pour l’équivalent de 4 milliards de dollars en produits porcins par année », a-t-il expliqué.

L'industrie serait mal en point si le Canada était infesté. En effet, les porcs rapportent 20 milliards de dollars au Canada chaque année. Il n’y aurait pas de risque pour l’instant pour les exportations canadiennes.

« Les pays sont maintenant en état d’alerte. Tant ceux qui sont touchés par la peste porcine que ceux qui en sont épargnés savent qu’il faut s’attaquer à ce problème ensemble. Pour ce qui est du Canada, nous avons déjà augmenté la sécurité aux frontières et dans les fermes. À présent, nous allons nous assurer d’être bien préparés si jamais la maladie atteint le Canada », a mentionné Jaspinder Komal, le vétérinaire en chef de l'Agence canadienne d'inspection des aliments selon Radio-Canada.

Une voyageuse a même été arrêtée parce qu'elle aurait rapporté du porc illégalement dans ses valises à l'aéroport Pierre-Elliot Trudeau.

Cette maladie extrêmement contagieuse ne toucherait que les porcs, et non les humains, mais il n'existe aucun vaccin pour l'arrêter jusqu'à maintenant. La maladie se propage sur les vêtements et dans les véhicules aussi. « Les souches graves de PPA tuent presque la totalité des porcs infectés », selon l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Ramener un saucisson de voyage est donc à proscrire ces temps-ci.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter