Alors que la campagne électorale fédérale du Canada est officiellement déclenchée depuis quelques jours, les chefs de partis et les candidats sont en mode séduction pour récolter le plus de votes et d'électeurs. Pour les élections 2019, le nouveau Parti Populaire du Canada a fait son entrée en jeu avec son chef Maxime Bernier et on peut dire qu'il ne passe pas inaperçu. Tandis que, dernièrement, il s'est retrouvé au coeur d'une controverse avec la militante Greta Thunberg, aujourd'hui c'est le dernier ajout à son équipe qui fait jaser. On apprend en effet que la nouvelle candidate du Parti populaire de Maxime Bernier est une playmate.

Ania Krosinska, aussi connue sous le nom de Charlie Riina, est maintenant candidate dans Humber River-Black Creek, une circonscription près de Toronto. Elle a fait l'annonce de sa candidature hier via son compte Instagram.

Cette femme politique, née en Pologne, a grandi au Canada et elle est devenue mannequin pour de nombreuses marques et magazines dont Playboy. En effet, elle a fait plusieurs apparitions en couverture du magazine depuis 2011 et ce dans différentes éditions à travers le monde. 

Elle a même été nommée la playmate internationale de l'année en 2016.

Cependant, Ania Krosinska n'est pas inconnue au monde de la politique alors qu'elle était candidate pour le Trillium Party of Ontario en 2016. 

D'ailleurs, elle avait avoué que son parcours en tant que playmate lui avait permis d'accomplir des projets pour aider sa communauté.

Celle qui se décrit aussi comme étant une activiste humanitaire a aussi étudié la criminologie et la science forensique à l'Université de Toronto.

Une chose est sûre, la nouvelle a suscité beaucoup de réactions. Certains de ses 660 000 abonnés la félicitent tandis que d'autres questionnent le choix de son parti. 

Il faudra attendre au 21 octobre avant de savoir si Ania Krosinska fera son entrée au Parlement d'Ottawa. 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter