L'arrivée soudaine de la pandémie de COVID-19 dans le monde a chamboulé la vie de la population entière. Au pays, ce sont des millions sont maintenant sur le chômage ou obligés de faire du télétravail de leur salon/bureau/lit/trône et faire l'école à la maison. Une chose est certaine, les mèmes sont là pour nous remonter le moral.

Plusieurs personnes sont convaincues qu’il est nécessaire de rire de situations qui sont hors de notre contrôle, comme la crise sanitaire qui a lieu en ce moment.

Depuis quelques semaines, ton quotidien a certainement été chamboulé. Certains sont en congé forcé, d'autres doivent continuer à travailler malgré que ce soit la pagaille à la maison. L'épicerie est devenue ta seule sortie de la semaine et la distanciation sociale est maintenant une norme. 

Pour cette raison, voici 11 mèmes qui résument assez bien le quotidien des Québécois en confinement. 

Tousser en temps du coronavirus

Imagine la scène. Tu es dans ton salon, sur ton sofa confo, et tu vois passer un mème sur la COVID-19. Oh qu'elle est drôle, la blague. Tellement hilarante que tu manques d'air, que tu t'étouffes assez pour arrêter de rire. 

C'est un game changer. Plot twist.

Les joies du télétravail

On l'a dit, le télétravail s'est vite imposé pour les travailleurs de domaines différents. Plusieurs ont dû s'adapter rapidement aux diverses plateformes de vidéoconférence, comme FaceTime ou Zoom.

Ça peut être spécial, des fois. 

L'école à la maison

Les garderies et les écoles sont fermées depuis le 13 mars dernier. Ce n'est pas parce que tu es parent que tu es automatiquement apte à faire l'école à la maison. 

Quand vous avez eu le temps de faire trois bricolages, une sieste, une marche et qu'il est juste midi, tu sais que la journée va être longue! 

La quoi? Distanciation sociale? 

Écouter les règles des autorités sanitaires, ce n'est pas donné à tout le monde. Une chance qu'il y en a qui les suivent à la lettre. 

Espoir, quand tu nous tiens

Depuis le début du confinement, l'espoir est devenu le principal outil de survie à ce quotidien drabe et beige. On va se le dire, on a tous un peu hâte de sortir!

Les journées bien remplies

Du jour au lendemain, ta vie a changé. Tu t'es peut-être découvert de nouvelles passions. Tu t'es mis à te lever plus tard, à écouter un peu plus de Tivi et à cuisiner. Mais, à un moment donné, t'es tanné de faire des pains bananes et des tartelettes. 

Regarder le trio de l'heure

 

Le trio Arruda-Legault-McCann fait, jusqu'à nouvel ordre, partie de notre routine, de notre vie confinée. Parfois, ça peut être anxiogène. Par contre, quand Horacio te dit de faire ou de ne pas faire ça, tu dois l'écouter. 

Héros, nous?

Mais bien sûr! Que tu sois un travailleur essentiel ou confiné chez toi avec ton divan et ton sac de chips, tu fais ta part.

Ta seule sortie de la semaine

Quand ça fait des jours que tu passes en pyjama, toutes les occasions sont bonnes pour se mettre sur son 36. Et comme l'épicerie est devenue la seule fois où tu sors de chez toi, tu mets le paquet. Tu n'auras jamais été aussi fabulous pour aller chercher de la levure et du papier de toilette!

Les séquelles post-confinement 

Il y a des choses qui ne se feront plus comme avant, comme dater.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications