En février dernier, le Service de Police de la Ville de Gatineau (SPVG) a arrêté trois suspects, Michel Giroux, 26 ans, Simon Lavoie, 27 ans, et Hasan Demirovic, 31 ans en lien avec des agressions sexuelles. Selon le SPVG, ces arrestations sont survenues suite à plusieurs plaintes que les autorités avaient reçues. Les suspects auraient droguées leurs victimes au GHB et les auraient ensuite agressé sexuellement. 

Les accusés utilisaient toujours le même modus operandi alors que Michel Giroux entrait en contact avec ses victimes via les applications de rencontre, notamment Tinder et Bumble pour ensuite les inviter à le rejoindre chez lui ou un ami après certains échanges en lignes.

« De l'alcool est consommé et les victimes commencent rapidement à ressentir des symptômes d'intoxication avancée. Elles font état d'une perte d'inhibition et d'un sentiment de paralysie. S'ensuivent des actes sexuels pratiqués sur la victime, auxquels monsieur Giroux et l'autre homme présent prennent part, et ce, malgré l'absence de consentement de la victime. » précise le SPVG. 

Les trois hommes ont été accusés d'agression sexuelle et de vaincre la résistance à la perpétration d'une infraction par l'administration d'une substance et Michel Giroux fait aussi face à un chef d'accusation de plus soit celle de partage non consensuel d'images intimes.

Aujourd'hui, Michel Giroux a reçu 13 nouvelles accusations à la suite de nouvelles informations notamment des accusations d'agressions sexuelles armées et de voyeurisme. Son complice, Vincent Carrières, 28 ans, a aussi été arrêtés. Les deux accusés demeurent maintenant détenus.

Pour l'instant, les suspects auraient fait 11 victimes. La police de Gatineau a cependant des raisons de croire que les suspects auraient fait d'autres victimes. Le SPVG invite la population a communiquer toute informations en contactant les enquêteurs au 819 243-2346, poste 6040.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter