La pandémie de COVID-19 ne frappe pas que les petits commerçants et le commerce de détail, comme Aldo ou DavidsTea. Les entreprises aériennes ont durement été touchées et la Québécoise Air Transat prévoit même avoir à renvoyer 40 % de ses employés.

C’est ce qu’a révélé l’entreprise Air Transat par communiqué, lors de l’annonce de ses résultats financiers du troisième trimestre, ce jeudi 10 septembre.

2 000

Nombre d'employés qui pourraient perdre leur emploi.

« Les restrictions de voyage, l’incertitude qui subsiste quant aux dates de réouverture des frontières [...] ainsi que la nécessité de mesures de quarantaine et de distanciation physique créent une grande incertitude liée à la demande pour le reste de l’exercice 2020 et au moins pour l’exercice 2021 », précise Air Transat.

« Un effondrement du trafic et de la demande » a fait en sorte que le deux tiers de ses employés sont sur le chômage ou la Prestation canadienne d’urgence depuis avril.

L’entreprise ajoute que les membres de la direction et du conseil d’administration ont adopté une réduction volontaire de leur rémunération de 10 % à 20 %.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications