Une importante opération policière s’est tenue la semaine dernière à Longueuil afin de démanteler un réseau de proxénétisme. Une dizaine de résidences ont été visitées et sept suspects ont été arrêtés pour exploitation sexuelle. Un huitième suspect est toujours recherché. 

L'enquête a été ouverte en octobre 2018 alors qu’une personne a appelé les policiers pour leur signaler des activités illégales qui se déroulaient dans certains appartements à Longueuil et c'est finalement la semaine dernière que les policiers ont arrêté les suspects.

Trois victimes du réseau ont été découvertes, dont deux mineures âgées de 16 ans. Certains suspects auraient même vendu une jeune femme de 22 ans pour quelques milliers de dollars.

« La rigueur de ce dossier fait en sorte qu’aujourd’hui, sur l’ensemble du territoire, il y a moins de victimes d’exploitation sexuelle puisqu’on a réussi à retirer du circuit quatre sujets très actifs », a indiqué Ghyslain Vallières, porte-parole du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) au Journal de Montréal.

C’est un « coup de filet important contre un réseau de proxénètes. Nous tenons à souligner la précieuse collaboration de l'Équipe intégrée de lutte contre le proxénétisme (EILP) », peut-on lire sur la page Facebook du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL).

Nommée Projet Colonie, l’enquête s’est déroulée sur une période de six mois et a réunie une cinquantaine de policiers. Les sept suspects ont comparu jeudi dernier au palais de justice de Longueuil, sous diverses accusations.

Les quatre principaux suspects sont Edrice Pierre, accusé de proxénétisme, traite de personne et trafic de stupéfiants, Hicarfentz Mervilus, quant à lui accusé de proxénétisme, traite de personne, trafic de stupéfiants et bris d’une ordonnance, Karim Haddouche, accusé de proxénétisme, traite de personne, trafic de stupéfiants et possession d’une arme prohibée et Jerry H.C. Pierre, accusé de proxénétisme, traite de personne, trafic de stupéfiants et possession d’une arme prohibée.

Amélie Robert, Greedson Santer et Giscard Mathieu sont les autres suspects.

Les policiers craignent que le réseau ai pu faire d’autres victimes.  Si vous détenez des informations à ce sujet, vous pouvez contacter la police de Longueuil au 450 646-8500 ou en composant le 911. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter