Le coronavirus COVID-19 continue sa propagation un peu partout sur le globe et a des effets qui vont bien plus loin que l'état de santé des gens qui le contractent. Plusieurs régions sont maintenant aux prises avec ce dernier et sont même à éviter lors de voyages. D'ailleurs, si tu comptes visiter un autre pays dans les temps à venir, tu devrais t'informer à propos des assurances voyages, car elles aussi sont impactées. 

Les assureurs doivent adapter leurs polices en raison de la situation, qui prend de plus en plus d'ampleur. 

Pour éviter une mauvaise surprise et te retrouver à devoir couvrir des frais d'hospitalisation à l'autre bout du monde, il est important de bien lire ta police d'assurance et surtout, de bien choisir les destinations où tu iras prochainement. 

Afin de bien comprendre en quoi le virus change la donne pour les voyageurs, voici ce que des spécialistes ont à dire sur le sujet.

CCM Assurances, regroupement de courtiers spécialistes dans les assurances voyages et santé, indique « qu'à l'instar des catastrophes naturelles, les épidémies ne sont jamais couvertes par les assurances voyages, quelle que soit la compagnie. »

Ces dernières n'auraient en fait même pas les capacités financières de soutenir les retombées possibles d'une épidémie à l'échelle mondiale. 

« Ce sont les autorités sanitaires gouvernementales qui gèrent l'assistance aux personnes et les secours en imposant parfois dans certains pays une mise en quarantaine des voyageurs provenant de zones à risques », mentionne CCM.

Par contre, la situation est un peu plus complexe et un représentant de la Croix Bleue du Québec a donné des détails supplémentaires à Narcity.

En fait, certaines zones ne sont tout simplement pas couvertes par les assurances en ce moment. 

Les assureurs se basent sur les informations des instances gouvernementales afin d'offrir (ou pas) la couverture à ses clients. 

Par exemple, en date du 3 mars, sept régions ou pays sont touchées par un avis par rapport au coronavirus, passant du niveau 1 au niveau 3, dans quel cas le gouvernement recommande d'éviter tout voyage non essentiel.

Lorsque le gouvernement lui-même conseille d'éviter tous séjours dans un pays ou émet un avertissement important par rapport à celui-ci, l'assureur ne peut couvrir un voyageur.

Présentement, si tu comptes aller en Chine, en Corée du Sud, en Italie du Nord, à Singapour, à Hong Kong, au Japon ou en Iran, tu ne pourrais être assuré de manière adéquate. 

Ces avis sont souvent mis à jour par le gouvernement et il est important de bien les consulter avant son départ.

Croix Bleue du Québec mentionne également à Narcity que des mesures existent si tu voyages dans un pays où aucune alerte n'est émise, mais te retrouves tout de même aux prises avec le virus. 

En effet, si tel est le cas, ta couverture sera prolongée, sans frais, le temps de la mise en quarantaine.

Suite à celle-ci, tu auras 72 heures, c'est-à-dire trois jours, pour revenir au pays. Si tu souhaites continuer ton voyage, tu n'auras qu'à contacter ton assureur et à te doter d'une nouvelle police d'assurance. 

Au final, il est tout simplement recommandé de ne pas prendre de chances et d'éviter de mettre les pieds dans les pays où l'épidémie est présentement plus importante. 

Si tu es en pleine préparation de ton prochain voyage, utilise ces quelques informations et surtout, renseigne-toi bien auprès de ton assureur.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter