La semaine dernière, les vêtements de Catherine Dorion ont créé toute une polémique alors qu'elle s'est vu refuser l'accès au Salon bleu à l'Assemblée nationale à Québec en raison de sa tenue, soit un coton ouaté, qui n'était pas considéré comme une tenue de ville. Ainsi, Catherine Dorion était de passage à Tout le monde en parle ce dimanche et elle en a profité pour répondre à cette controverse. 

Ce n'est pas la première fois que les vêtements de la députée de Taschereau à Québec font jaser. En début de mandat, ses chaussures Dr.Martens avaient aussi enflammé le débat alors que certains la critiquaient de ne pas respecter le décorum de l'Assemblée.

Le débat a ensuite refait surface il y a quelques semaines, à l'Halloween, alors que Catherine Dorion a partagé une photo d'elle vêtue d'une jupe et un tailleur avec des talons hauts au Salon rouge. Elle avait écrit en légende « Halloween ».

Lors de son passage sur le plateau de Guy A. Lepage et Dany Turcotte, Catherine Dorion a répondu aux critiques et à toute cette controverse en expliquant que « c'est grave, quand même » qu'elle ne puisse pas faire sa job parce qu'elle ne fit pas dans les normes, selon elle. 

« Je trouvais que ça allait loin. J’ai été élue par les gens de Taschereau, je m’en viens faire ma job, et là tu me dis : ”À cause de ce dont t’as l’air, non, tu ne fittes pas ici, tu ne rentres pas chez nous. Il faut que tu sois pareil comme nous si tu veux pouvoir rentrer ici et représenter tes citoyens”. C’est grave, quand même. »

Catherine Dorion en a aussi profité pour répondre aux critiques de certains chroniqueurs de différents médias, dont Denise Bombardier qui l'a qualifiée d' « égérie sulfureuse de la gauche déjantée et féministe » et qui a déploré que la députée se soit déguisée en « fille de joie ». 

À ça, Catherine Dorion a répondu: « Dans Taschereau, j'en rencontre des travailleuses du sexe pis tout de suite de lancer ça comme si c'était une insulte, je trouve ça vraiment triste. »

Elle continue en affirmant: « J’ai lu ça, et je me suis dit: « Pauvre madame! » Parce que ma jupe est trop courte, essayer de m’insulter pour ça? Ça me semble tellement dépassé, on n’est pas dans les années 1930!

D'ailleurs, un chandail a été créé en réponse aux propos de Mme Bombardier et Catherine Dorion le porte fièrement dans sa dernière publication sur Instagram, partagée ce dimanche. 

Bref, son passage à TLMEP venait en quelque sorte boucler la boucle sur cette controverse et la députée a partagé une publication sur Facebook indiquant: « Bon. Est-ce que l'Halloween est derrière nous maintenant. » 

Pour voir l'entrevue intégrale de Catherine Dorion, c'est ici.


Il y a des histoires partout! Si tu as un scoop à partager, envoie-nous un message, une vidéo ou une photo à @Narcityquebec sur Instagram ou Facebook.

 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter