La députée de la circonscription de Taschereau, à Québec, n'en est pas à ses premiers messages de soutien pour certaines causes qu'elle défend. Cette fois-ci, Catherine Dorion vient de publier des mots qui sont rapidement devenus viraux sur le web, quelques lignes où elle s'exprime par rapport au mouvement #Maipoils.

Celui-ci est en fait un mois où les femmes, hommes et personnes non-binaires sont invités à « tenter de donner une place à celui qu’on éradique sans cesse et toujours plus : Le Poil », peut-on lire sur le site officiel du mouvement.

Décomplexer le corps et le droit de liberté avec celui-ci sont au coeur du #Maipoils, qui vise également à s'épanouir, se diversifier en tant que société et ouvrir les discussions.

Catherine Dorion, en ce samedi 23 mai, a tout simplement publié une photo d'elle sans filtre, sans maquillage et sans rasage, accompagnée d'un long message.

« Je fais le #Maipoils encore cette année. Non, ce n’est pas un petit enjeu pas important, risible, à côté des grands enjeux », indique-t-elle d'emblée.

Elle poursuit ensuite en expliquant en quoi le mouvement est important pour la société.

« Chaque heure un marteau tape sur le même clou depuis des décennies dans nos têtes : une femme n’a pas de poil, pas de gras, pas d’âge, pas d’aspérités sur la peau, et la liste s’étend sur des kilomètres de texte. »

Elle invite les gens à se questionner.

« Savez-vous combien d’heures par année les adolescentes passent devant le miroir à se livrer à de minutieuses séances d’auto-détestation? Combien meurent d’anorexie chaque année? Combien se suicident par haine d’elles-mêmes et de leur corps? Le tiers des ados sont en détresse psychologique. Là-dedans, deux fois plus de jeunes femmes que de jeunes hommes. Non, ça ne va pas bien aller. »

 

« Et là, je ne parle pas de celles qui souffrent toute leur vie durant parce que le vieillissement leur apparaît comme une tare honteuse plutôt que comme un signe d’expérience et de force. Non, ce n’est pas non plus pour avoir de l’attention. »

Dorion profite aussi de l'occasion pour fustiger des entreprises bien connues.

« Notre attention est devenue le champ de bataille de compagnies comme L’Oréal, H&M, Bic, et pour l’obtenir, elles nous bombardent de ces femmes emprisonnées dans une pré-adolescence éternelle. De façon détournée, elles disent à toutes les femmes : cache-toi, décore-toi, rase-toi, maquille-toi, ne te présente pas comme ça. Ton corps, à la base, aies-en honte. Maintenant, voici mille trucs pour vaincre la honte et te sentir mieux à partir de seulement 29,99$ par mois. »

« Le mouvement Maipoils, au milieu de cette orgie malsaine d’images mensongères, prend simplement parti pour la réalité. Il choisit d’opposer des images réelles à celles fabriquées pour entretenir la honte et qui rapportent tant à l’industrie de la mode, du maquillage, du rasoir et des pots de crème à 75$. »

Elle continue en en mentionnant qu'elle continuera à publier ces images « au-delà des commentaires de merde » et met de l'avant la « beauté malade qui dérive ».

« Les commentaires de merde, pensez-vous qu’ils nous démontent? Alors que nous nous les infligeons nous-mêmes dans notre pensée depuis tellement longtemps? Cette haine de notre corps tel qu’il est, nous la connaissons intimement, nous la pratiquons nous-mêmes encore si souvent!.»

Elle termine finalement sur une note plus légère.

« Vive les femmes libres! Et me voici donc sans filtre, sans maquillage, sans rasage... et avec une grosse bedaine. 😉 »

L'entièreté du message est disponible plus haut ou juste ici.

Ce message est rapidement devenu viral sur les réseaux sociaux.

À peine 3 h 00 après sa publication, il a déjà récolté plus de 3300 mentions j'aime, près de 300 commentaires et un nombre impressionnant de 500 partages.

 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications