Deuxième semaine sur Bumble. Pas vraiment ce que j'aurais pensé. Je m'attendais à de la facilité, de l'accessible, du gros fun, des bisous, des câlins, du coquin. J'pensais qu'à chaque fois que j'allais ouvrir l'application, un gros bruit POP the bottle qui s'ouvre, suivi d'une envolée de confettis qui me tomberait dessus, descendue tout droit du ciel. 

En fait, je faisais des rêves érotiques non-stop. J'espérais que Bumble comble mon besoin de chaleur humaine.

C'qui est un peu arrivé.

Je swipais dans le métro quand j'ai entendu un gros raclement de gorge, tsé un son dont tu peux suivre le tracé, qui part des entrailles, et qui va jusque dans la trachée. Inévitablement, un crachat a suivi. Et une douce sensation d'avoir reçu des gouttes sur la main me frappa. Cr*ss, je venais de me faire cracher dessus par un itinérant. Pas vraiment le genre d'échanges de fluides que je désirais.

J'avais peut-être trop misé sur Bumble pour me sortir des ténèbres génitales. 

On se souviendra de ce gars qui m'a proposé une date en moins de 10 mots. Un king de l'optimisation du temps. C'était dur à battre. Faque, on s'est vus. Mon plan B était le gars du métro.

J'arrive au bar en avance, question d'me starter solo. C'que je fais régulièrement dans les derniers temps, m'a t'avouer, mais ça c'est un autre sujet. Il arrive, enlève son manteau et s'excuse en se frottant la face. Il a viré la veille et me dit qu'il a la face ben moins gonflée habituellement. Grosse veillée sua tequila.

Parfait, j'en profite pour soulever ma moustache de taches pigmentaires qui donne l'impression que j'ai un fin duvet au-dessus la lèvre supérieure. Le gars la regarde, la fixe, l'examine, l'inspecte sous tous les angles et me trouve game de me montrer la face avec ma chenille en public. 

Pis là ça part. Il me pose plein de questions. Depuis combien de temps je suis célibataire. Pourquoi je suis célibataire. Aimes-tu tes parents. Est-ce que j'ai des daddy issues. Est-ce que j'ai des enfants. En veux-tu. Ah pis voici la photo du mien. Toutes les questions imaginables y passent.

Le gars me drivait littéralement. Il était super en contrôle de sa personne. Confiant. Funny. Zéro déplacé dans ses interventions. Mais il a abordé des sujets dont personne me parle habituellement, des sujets qui nous effleurent même jamais le bout des lèvres en date. Il menait la danse. 

Pourquoi t'es célibataire?

C'est hard comme question. Parce que f*ck, je sais pas. Je me le demande pas. Je le suis, c'est tout. Être confrontée à ça, ça m'a vraiment ébranlée. Une série de questions qui nécessitent des réflexions profondes et des introspections. Cr*ss, j'ai pas fait le chemin de Compostelle avant d'arriver, j'ai bu un Spritz, j'suis pas outillée pour vivre ça. Avoir su, j'aurais fait un pèlerinage. Moi, j'pensais juste me mettre gorlot pis rire. Et qui sait, peut-être me faire jouer din culottes un peu.

J'ai passé ma date à être sur la défensive. Ce qui me ressemble zéro. Je sais pas pourquoi, j'étais en mode justification, je pesais mes mots et réfléchissais à tout ce qui sortait de ma bouche. Comme si j'avais des secrets honteux. J'ai quand même pas fait la une du Allô Police pour avoir braqué un bowling.

Pis. J'ai comme réalisé que suis de même en date. J'me reconnais au boutte dans ce gars-là. Dans ses paroles, sa curiosité, son intérêt; j'ai envie de savoir les vraies affaires. Je suis la personne qui gratte pour connaître l'autre dans des recoins qui sont pas trop habitués d'être dépoussiérés. Qui gosse avec ses questions dérangeantes. Pas méchantes.

J'étais en train de me dater. J'avais un sentiment mitigé. J'aimais ça. J'haïssais ça. Mi-figue mi-raisin comme on dit. Feeling identique aux 25 premières minutes où tu viens de te faire couper une frange. T'as les yeux pleins d'eau tout en souriant. Tu sais pas. C'est trop pour toi. 

J'me sentais confrontée. Ça me faisait vraiment très chier. J'aborde mes dates de la même manière depuis le début de ma vie de femme célibataire: avec désinvolture. J'me casse pas le cul, je suis nonchalante, rien me stresse. Là, j'étais à préparer mes réponses, à réfléchir à mon affaire, un air semi détaché imprimé dans face.

C'tu comme ça que je fais sentir les gars qui me fréquente? J'les mets au pied du mur. Pu d'échappatoire. Prisonniers. J'suis tout le temps au-dessus de mes affaires, j'aime ça avoir le contrôle. Là, j'm'étais fait avoir ben raide. Rien de pire que de goûter à sa propre médecine. Ma médecine qu'on me rentrait un peu de force dans gorge.

La soirée s'est bien déroulée. On est allés à la SAQ pogner du vin, finir ça chez eux en gros french tout nus.

Rien de plus.

J'étais dead pis j'me suis endormie. J'ai dû ronfler; rien de plus gracieux qu'une fille nue en position foetale qui fait des bruits avec son nez.

En faisant le walk of shame direction maison, j'avais la tête remplie de questions.

Si j'avais eu 1 $ à chaque walk of shame, j'aurais des murs de rubis dans mon appart. J'sentais vraiment comme si je venais de dater Merlin 2.

J'avais tu envie de me revoir? Même si ça me brassait un peu d'dans? Ok, ça me brassait en cr*ss. Toutes ces questions beaucoup trop vraies et sans gros emballage de soie rose bonbon autour, ça me dévastait le cerveau. C'était lourd pis l'fun en même temps.

C'est comme se découvrir un peu en même temps de se présenter à l'autre. Ça fait changement d'inverser les rôles. J'étais vulnérable. Voilà. J'avais pas ma carapace de fille raide pis tough qui marche sur le monde en se cr*ssant de tout ce qui se passe. J'étais à découvert, exposée au monde extérieur, avec rien pour me protéger.

J'suis pas habituée à ça. C'est un état dans lequel j'me permets rarement de me trouver, la vulnérabilité. J'étais une petite chose fragile qui se dévoilait sur tout ce qui fait partie de son univers. 

J'avais rien à perdre. J'allais baisser ma garde, laisser ma cotte de mailles à maison et revoir Merlin 2. 

Pour lire toutes les chroniques Célib-à-terre de Merlin Pinpin, c'est ici.

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de la collaboratrice et ne reflètent pas nécessairement la position de Narcity Media sur le sujet.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter