Le nouveau virus qui continue de faire ravage depuis son apparition en Chine, il y a quelques semaines, continue d'attirer l'attention des autorités canadiennes. Ces dernières ont d'ailleurs instauré des mesures de sécurité particulières dans les aéroports afin de s'assurer que le coronavirus ne se propage pas au pays. Le gouvernement a aussi entamé des procédures afin d'évacuer les Canadiens qui se trouvent présentement dans la ville de Wuhan.

Alors qu'ils auraient dû décoller de la Chine mercredi soir, ils devront plutôt attendre une journée supplémentaire et entreprendre leur retour au pays jeudi en soirée, puisque leur vol a été retardé. 

Le Ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, avait annoncé que l'appareil se dirigeait vers Hanoï, au Vietnam, ce mardi 4 février.

Celui-ci y serait prépositionné en attendant les approbations finales de la Chine, nécessaires pour se rendre à Wuhan. 

Par contre, en raisons de mauvaises conditions météorologiques, les Canadiens présents dans la capitale de Hubei ont reçu la mauvaise nouvelle que leur départ serait reporté, selon des informations recueillies par Radio-Canada auprès d'une Montréalaise présente sur place.

Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s'est aussi exprimé à ce propos dans un point de presse, ce mercredi 5 février.

« Malheureusement, la Chine ne nous donne que des moments très limités pour pouvoir voler des avions commerciaux spéciaux vers Wuhan. Malheureusement, à cause de la météo, on n'a pas pu décoller de Hanoï hier soir, donc on a un retard d'une journée, mais on espère rapatrier ces familles-là pour vendredi matin. Évidemment, je comprends que c'est difficile pour ces familles-là, pour leurs familles ici au Canada, mais on continue de faire tout ce qu'on peut pour les garder en sécurité et pour les ramener bientôt. »

Au total, plus de 300 Canadiens pris en plein coeur de l'épidémie ont demandé de l'aide pour évacuer le pays.

Certains d'entres eux ne pourront probablement même pas rentrer au pays à bord de ce premier vol, faute de places dans l'avion, mais aussi parce qu'ils ne possèdent pas tous leur passeport canadien. En effet, le service consulaire canadien indique qu'un passeport du pays est nécessaire pour pouvoir être du vol. 

De plus, il indique que lorsqu'ils entreront finalement au pays, les Canadiens rapatriés de Wuhan feront l'objet d'une évaluation et d'observations médicales afin de s'assurer qu'ils ne représentent aucun danger de propagation. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications