Alors qu’un cri du cœur était lancé la semaine dernière pour trouver 2 000 personnes pour combler le manque de personnel dans le réseau de la santé, voilà que le premier ministre François Legault annonce qu’il manque 9 500 employés en raison de la COVID-19, dont 800 absences ayant été déclarées la veille. C’est ce qu’il a confirmé lors de sa conférence de presse quotidienne ce jeudi.

Parmi ceux-ci, ce sont 4 000 personnes qui ont contracté la COVID-19. Le reste se serait absenté pour d’autres raisons, comme par prévention ou par peur d’être infecté.

Le retour des travailleurs de la santé en fin de quarantaine est essentiel au bon fonctionnement des établissements, selon le premier ministre.

« Je veux aujourd’hui lancer un appel au personnel à la maison : on a besoin de vous autre. Le réseau ne peut pas fonctionner avec 9 500 personnes absentes. »

François Legault a rappelé que son gouvernement déposera un plan québécois de déconfinement, alors que la province est sur pause depuis le 12 mars dernier.

« Le risque qu’on a si on gardait tout le monde confiné pendant encore des mois, [...] on pourrait imaginer une vague à l’automne qui serait plus grande que la vague qu’on a connue », a dit M. Legault.

Concernant un futur vaccin, le chef d’État a voulu faire comprendre à la population qu’il pourrait se faire attendre pendant près de deux ans avant d’être élaboré.

Le Québec compte dorénavant 21 838 cas de COVID-19. Le nombre de morts augmente toujours, alors que 109 décès s’ajoutent au lot, pour un total de 1 243 personnes décédées.

Depuis le début de la crise, 97 % des personnes décédées sont âgées de 60 ans et plus. « Les personnes plus jeunes sont vraiment très peu à risque », dit François Legault, tout en les avertissant de ne pas se sentir à l'abris du virus.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications