Le premier ministre du Québec François Legault s’est présenté devant les journalistes, ce vendredi 10 avril, pour faire sa mise à jour quotidienne sur la crise sanitaire de la COVID-19 dans la province. Malgré une augmentation du nombre de cas et de décès dans les dernières 24 heures, l’optimisme se fait sentir.

Les Québécois attendent chaque jour, à 13 h, le trio de l’heure Legault-McCann-Arruda pour connaitre les derniers développements liés à la pandémie de coronavirus dans la province.

Sans surprise, le nombre de personnes infectées à la COVID-19 a augmenté. Le Québec compte maintenant 11 677 cas et dénombre 25 nouveaux décès, alourdissant le total à 241.

C’est ce qu’a annoncé le premier ministre François Legault, accompagné de la ministre de la Santé, Danielle McCann, et du directeur national de Santé publique, Horacio Arruda.

Les nombres d’hospitalisations et de personnes aux soins intensifs restent relativement stables. 733 citoyens sont toujours hospitalisés, dont 186 aux soins intensifs. Première baisse de patient aux soins intensif, alors que l’on en dénombrait 196 il y a 24 heures.

Il n’est pas possible de statuer sur cette baisse, à savoir s’il s’agit de décès ou de personnes rétablies.

« On va continuer à avoir des décès, en particulier dans les CHSLD », a affirmé le premier ministre en début de point de presse. 

M. Legault a tenu à revenir sur les résultats. « Évidemment, on n’aime pas voir des décès », avoue-t-il. Il ajoute que si l’on compare « nos résultats avec ceux des pays d’Europe et les États-Unis, on voit qu’on est en train d’atteindre le haut de la vague. »

« En plus, la vague est moins haute qu’ailleurs, moins haute même que ce qu’on avait anticipé », se réjouit M. Legault.

Le chef d’État dit être convaincu que la bataille contre le coronavirus sera gagnée, même si ce n’est pas fini. « Il y a encore un chemin difficile devant nous, mais les beaux jours s’en viennent », dit-il.

Malgré les « beaux temps » qui arrivent, l’après-coronavirus risque de « changer le Québec », s’accordent le directeur de la Santé publique, Dr Horacio Arruda, et le premier ministre. 

« Tranquillement, le Québec va renaitre, comme la nature au printemps », compare-t-il. « On ne sera pas tout à fait pareil qu’avant la crise. On va sortir grandis de cette épreuve, plus unis, plus forts. »

Concernant le redémarrage de l’économie et du système scolaire de la province, François Legault assure que ça pourrait se faire dans les prochaines semaines.

« On n’exclut pas d’ouvrir les écoles et les garderies avant le 4 mai, déclare M. Legault. On a besoin de l’accord de la Santé publique. On va prendre la décision qui est la meilleure pour la population. »

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter