La forte hausse de personnes infectées par la COVID-19 a forcé le premier ministre François Legault à confirmer la fermeture de tout commerce et entreprise non essentiel. Il en a fait l’annonce lors du point de presse quotidien à l’Assemblée nationale, ce lundi, accompagné du directeur national de la santé publique du Québec, Dr Horacio Arruda, et de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

Regarder le point de presse du trio McCann-Legault-Arruda fait maintenant partie de la routine quotidienne de bien des Québécois. Le premier ministre a commencé sa conférence en mettant à jour le nombre de personnes infectées par le virus. La province compte dorénavant 628 cas, soit une hausse significative de 409 personnes infectées.

« On entre aujourd’hui dans une nouvelle étape de cette bataille contre le coronavirus », a affirmé d’emblée le premier ministre. « Tout porte à croire qu’il y aurait de la transmission communautaire. »

Québec décide donc de hausser le ton pour juguler la contagion du coronavirus en sol québécois. De ce fait, M. Legault a ajouté de nouvelles mesures restrictives pour contrer la propagation. 

La plus grande mesure annoncée est la fermeture de toutes les entreprises et les commerces non essentiels, et ce, jusqu’au 13 avril. Ils devront fermer boutique au plus tard demain soir, minuit.

« Le Québec va être sur pause pendant trois semaines, précise le premier ministre. C’est une décision difficile, mais nécessaire. » 

Le gouvernement tient une liste mise à jour régulièrement dénombrant tous les services essentiels pour les Québécois et les Québécoises. Parmi ceux-ci se retrouvent toutes les épiceries, les pharmacies, les restaurants de type take-out, les pompiers, les corps de police et le réseau de la santé.

M. Legault et le directeur de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, ont tenu à rappeler à la population de respecter les règles de distanciation sociale. « Chacun doit respecter les consignes, peu importe son âge », a dit le premier ministre Legault.  

D’ailleurs, Québec demande aux personnes âgées vivant en résidences de ne plus sortir sans supervision, sauf exception. 

« La dernière chose qu’on veut au Québec, c’est que le virus rentre dans les résidences pour personnes âgées, lance-t-il. Plus vite on limite les contacts, plus vite on limite la contagion, plus vite on reviendra à une vie normale. »  

Le premier ministre a demandé à tous les Québécois de collaborer. « C’est important comme peuple que tout le monde collabore. »

Sur son compte Facebook, François Legault a écrit que malgré l’augmentation du nombre de cas de COVID-19, « ce n’est pas le temps de s’alarmer ou d’avoir peur. Ce n’est pas le temps de se décourager, au contraire. »

Il précise que c’est plutôt le temps de « garder cette détermination qui fait notre force. »

Sur ces 628 personnes, 45 personnes sont hospitalisées, 20 sont aux soins intensifs. Pour l’instant, 1 900 Québécois attendent le résultat de leurs tests et 11 200 ont reçu un résultat négatif.

VIDÉO POPULAIRE Les Montréalais risquent des amendes de 1 000 $ s'ils font des rassemblements

 
Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter