Un client en désaccord avec les mesures de précaution et de distanciation sociale prises par un Walmart de la ville de Sherbrooke pour contrer la COVID-19 aurait décidé de frapper un agent de sécurité avec sa voiture, ce samedi 4 avril, en fin d'après-midi.

En effet, selon les informations dévoilées par le Journal de Québec par l'entremise de l'Agence QMI, le suspect, un homme de 25 ans, n'aurait pas digéré le fait que l'établissement ne permette qu'à une seule personne à la fois d'entrer dans son commerce. Il aurait été accompagné de sa conjointe lors de l'événement.

Une dispute aurait alors éclaté entre lui et l'agent de sécurité de la place et la situation aurait dégénéré, au point où il l'aurait carrément happé avec son automobile.

Le jeune homme aurait par la suite pris la fuite.

L'agent de sécurité, un homme de 35 ans, se serait cogné la tête et reposerait toujours entre la vie et la mort ce dimanche après-midi, indique le journal La Presse avec des informations de la Presse canadienne.

Le suspect aurait d'ailleurs été arrêté ce samedi en soirée, alors qu'il se trouvait dans un logement de la ville de Sherbrooke.

Selon le Journal de Québec, il est présentement détenu et comparaîtra officiellement devant la justice ce lundi 6 avril.

L'employeur de la victime, TITAN Sécurité, a commenté le triste événement via sa page Facebook.

« Hier à 17h, un incident tragique a eu lieu impliquant un de nos agents travaillant dans l'un des magasins Walmart de Sherbrooke. L’agent dont le mandat était de contrôler l’accès conformément à la demande de Walmart a été intentionnellement frappé par un client enragé, » indique l'entreprise.

« Notre agent est présentement dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital de Sherbrooke. L'agresseur présumé a été arrêté par la police locale. Nous sommes profondément attristés par cette agression non provoquée en période de crise nationale où nous essayons tous de faire appliquer les réglementations urgentes mises en œuvre par notre gouvernement, » continue-t-elle.

Elle indique aussi vouloir soutenir son agent ainsi que sa famille, en plus de lui souhaiter un bon rétablissement.

L'établissement, soit le Walmart Fleurimont, avait déjà annoncé, le 31 mars dernier, que « pour une période indéterminée, [il limiterait] le nombre de clients en magasin ».

Il avait d'ailleurs demandé la collaboration de la population en plus de propager le fameux message d'espoir « ça va bien aller ».

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter