Alors que les médias sont en crise actuellement, notamment avec l'annonce de la faillite de Capitale Médias, le premier ministre François Legault a réagi aujourd'hui. Tandis que le gouvernement chercherait de son côté des solutions et de nouveaux propriétaires, Legault soutient que les Québécois doivent aussi faire leur part et soutenir mieux les journaux d'information. Cependant, l'implication de François Legault dans la crise des médias fait pas mal jaser.

Les quotidiens des régions sont effectivement menacés depuis quelques temps, comme les six régionaux du Groupe Capitales Médias, et le gouvernement de la CAQ se dit prêt à offrir un programme d'aide financière à ceux-ci.

D'ailleurs, une commission parlementaire sur l'avenir des médias se tiendra la semaine prochaine. C'est à ce moment que François Legault se fera une idée de la manière dont l'aide financière sera distribuée.

Ce qu'il souhaiterait notamment, c'est que le plan soit équitable pour toutes les régions. Plus de journalistes devraient également être embauchés, selon lui.

Il a aussi proposé que l'ensemble des Québécois devraient s'impliquer pour sauvegarder leurs médias, alors que ce serait une responsabilité partagée. 

En effet, le premier ministre a invité « tous les Québécois à s’abonner à des journaux, à des médias d’ici au Québec, à les consulter le plus possible », en mêlée de presse ce mercredi.

Les internautes se sont toutefois faits virulents à son égard sur Twitter et les Québécois semblent être en désaccord avec ses propos. Certains veulent lui enlever leur vote tandis que d'autres mentionnent qu'il devrait laisser mourir les journaux. 

La chute des médias serait entre autre causée par le manque de revenus publicitaires dans les journaux. De plus en plus d'annonceurs se tournent vers des gros joueurs du web comme Facebook pour rejoindre leurs cibles.

Narcity suivra la commission parlementaire la semaine prochaine et les derniers développements.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter