Après le décès tragique d’une petite fille de 7 ans qui a été séquestrée et martyrisée à Granby, Alain Trudel, le directeur de la protection de la jeunesse au CIUSSS de l'Estrie-CHUS, est maintenant relevé de ses fonctions. Il serait imputable dans ce dossier et sa gestion aurait été insatisfaisante, selon Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux.

Le ministre aurait contacté la DPJ de l’Estrie et leur a demandé de relever Alain Trudel de ses fonctions ce matin, avec salaire. « Tous les signes montraient qu’il y avait eu un problème dans la gestion de ce qui s’est passé hier », a-t-il souligné.

Trois enquêtes ont été lancées dans ce dossier, soit celle de la SQ, celle interne du CIUSS de l’Estrie et celle demandée à la commission des droits de la personne et de la jeunesse.

Jeudi matin, Geneviève Guilbault, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique a fait une annonce. « Cette histoire est aussi tragique qu’inexpliquée », a-t-elle mentionné avant d’annoncer qu’elle avait demandé une autre enquête, soit une enquête publique du coroner sur le décès de la fillette.

Ce type d’enquête à pour but de « déterminer les causes probables et les circonstances d’un décès et [ … ] de formuler des recommandations pour éviter des décès semblables » , a précisé la vice-première ministre en conférence de presse.

« Le fonctionnement de la DPJ devra être revu à tous ses niveaux », a commenté Lionel Carmant, et Geneviève Guilbault d’ajouter : « On se pose beaucoup de questions sur la façon dont on protège nos enfants au Québec ».

Espérons, comme l'a mentionné la grand-maman de la fillette, que cette mort n’aura pas servi à rien.

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter