Alors que la réouverture des parcs nationaux de la Sépaq a lieu aujourd'hui, soit ce mercredi 20 mai, des membres de la communauté Mohawk de Kanesatake se sont déplacés du côté de l'entrée du parc national d'Oka pour en bloquer l'accès.

Selon les informations du Journal de Montréal, les Mohawks obstruent l'entrée avec leurs voitures.

La communauté a fait savoir son mécontentement face à une réouverture éventuelle de leur territoire aux touristes à plusieurs reprises dans les dernières semaines.

Ce lundi 18 mai, le Grand Chef Serge Otsi Simon a même adressé une lettre au premier ministre.

« Des informations ont été révélées que votre gouvernement souhaite ouvrir des parcs dans la province qui pourraient inclure celui d'Oka ? Nous ne pouvons accepter cela, car même si toutes les précautions appropriées sont prises, les risques de propagation communautaire dans notre région sont trop élevés », y-a-t-il indiqué.

Il indique savoir que sa communauté devra s'adapter, mais estime que ce n'est peut-être pas le bon moment et que la fameuse courbe devrait être aplatie encore avant de procéder à une réouverture graduelle de l'économie. 

« Je trouve cela incroyablement égoïste que ceux qui vivent dans des zones fortement infectées voudraient venir ici parce qu'ils ont besoin d'être soulagés de leur confinement et qu'ils ne se soucient pas de ce que leurs besoins nous font! »

La santé des membres de la communauté est sa priorité. D'ailleurs, selon les informations récoltées par Le Devoir, environ la moitié de ces derniers seraient atteints de diabète, de haute pression ou d'un cancer et conséquemment, sont particulièrement à risque face à la COVID-19.

Yves Poirier, journaliste au compte de TVA Nouvelles, s'est rendu sur les lieux et explique que le maire d'Oka, Pascal Quevillon, demande à François Legault d'intervenir, puisque la Sûreté du Québec ne veut pas le faire.

La Sépaq a commenté cette manifestation des Mohawks via son site web.

La situation est hors de son contrôle.

Elle indique d'ailleurs que des « échanges sont en cours entre le gouvernement et les représentants de la communauté ».

De plus les visiteurs ayant acheté des billets pour se rendre au parc en ce 20 mai pourront être remboursés ou les utiliser à une date ultérieure.

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter