On le sait, texter au volant, c'est dangereux. La sensibilisation contre le cellulaire et les distractions au volant est partout de nos jours. Que ce soit avec des publicités choquantes ou bien des amendes assez salées, tous les moyens sont bons pour rappeler aux Québécois que le message de ta mère qui te demande ce que tu veux manger pour souper peut attendre quelques minutes. Cependant, les autorités ont décidé de te rafraîchir la mémoire à ce sujet, car une importante opération policière au Québec contre les distractions au volant aura lieu sur les routes dans les prochains jours.

Du 20 au 26 septembre, dans le cadre de l'opération Distraction 2019, tous les services de police du Québec vont effectuer une présence accrue sur les routes afin d'intervenir auprès des conducteurs distraits. On entend ici par distractions, l'utilisation au volant d'un cellulaire, d'un appareil électronique portatif ou d’un écran d’affichage.

Les autorités rappellent du même coup que juste le fait de tenir en main ou de faire usage de toute autre façon d'un appareil électronique est interdit. 

D'ailleurs, si tu te fais pincer en flagrant délit, tu risques de recevoir une amende de 484 $ minimum plus les frais, en plus de 5 points d'inaptitude. Et si ce n'est pas la première fois que tu te fais arrêter pour cela, ton permis de conduire pourrait être suspendu sur-le-champ.

Les policiers vont intervenir auprès des conducteurs fautifs alors qu'ils seront à bord d'un autocar pour avoir un point de vue plus élevé sur les automobilistes.

« Ils se promènent sur le réseau routier en autocar, qui a souvent les vitres teintées, et prennent en note la description du véhicule du conducteur en faute. Ils avertissent ensuite la patrouille routière qui est un peu plus loin pour que celle-ci procède à l'arrestation du conducteur et lui donne un constat d'infraction », a expliqué Denis Côté de la Sûreté du Québec à Narcity. 

Cette opération se fait en collaboration avec la SAAQ qui est en pleine campagne de sensibilisation Cell ou volant qui a débuté le 9 septembre dernier et qui se déroule jusqu'au 6 octobre 2019.

Denis Côté rappelle d'ailleurs que la distraction au volant est « l'une des principales causes des collisions mortelles au Québec ».

En moyenne, la SQ émet plus de 10 000 constats d'infraction pour cellulaire au volant.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter