Un énorme drame dans lequel une fillette de 7 ans est décédée a touché les Québécois il y a un peu plus d'un mois. Une petite fille de Granby a perdu la vie alors qu’elle a été martyrisée par son père et sa belle-mère.

Le père et la belle-mère de cette dernière l'ont séquestrée, ligotée et bâillonnée. Elle est morte, après plusieurs heures dans le coma, à l'hôpital le 30 avril dernier. Et la semaine dernière, les médias apprenaient que sa belle-mère et son père voulaient être remis en liberté en attendant leur procès.

Ce ne sera pas le cas pour le père de 30 ans, qui est accusé de séquestration. Le juge Serge Champoux a rendu cette décision à Granby aujourd'hui, alors que deux nouvelles accusations ont été portées contre lui jeudi dernier lors de sa prise de parole pour demander sa remise en liberté. Il est maintenant aussi accusé d'avoir omis de fournir les choses nécessaires à la vie de son enfant et d'abandon, selon La Presse.

Il n'aurait pas rempli l'une des trois conditions permettant sa remise en liberté lors de cette prise de parole. On ne sait toutefois pas si le juge a décidé que l'homme présentait un risque de récidive, s'il présentait un risque de ne pas se présenter à son procès ou si les gens perdraient confiance en la justice s'il était relâché en attendant. Ces informations ne sont pas divulguées pour ne pas nuire à la suite du procès, selon le Journal de Montréal.

Sa conjointe de 35 ans fait quant à elle face à des accusations de séquestration et de voies de fait graves. Son enquête pour remise en liberté aura pour sa part lieu le 21 juin.

On rappelle que la DPJ suivait la fillette avant qu'elle ne soit victime et décède et que le système entier en est ébranlé.

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter