Alors que les dernières semaines ont laissé place à des jours chauds et plutôt secs, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a lancé un avis d'interdiction des feux de camp à ciel ouvert en forêt ou à proximité dans plusieurs régions du Québec. Voilà que celui-ci est maintenant levé dans quelques secteurs.

Ce 30 mai, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) et la SOPFEU ont décidé de modifier l'interdiction.

Dans un communiqué, cette dernière indique que « compte tenu des conditions météorologiques qui ont évolué et du changement de saison dans plusieurs régions, la mesure est modifiée à compter du 30 mai à 13 h ». 

L'été amenant avec lui la feuillaison des arbres, la verdure et une augmentation du taux d'humidité, les risques de feux de forêt diminuent dans certaines régions.

Les territoires toujours touchés par un avis d'interdiction de feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité sont les suivants :

NORD-DU-QUÉBEC

Jamésie (au sud de la latitude 500 et à l'ouest de la longitude 760,30').

CÔTE-NORD

La Haute-Côte-Nord (excluant sa portion de territoires non organisés), Manicouagan (excluant sa portion de territoires non organisés) et Sept-Rivières (excluant sa portion de territoires non organisés).

SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN

Le Domaine-du-Roy (excluant sa portion de territoires non organisés), Maria-Chapdelaine (excluant sa portion de territoires non organisés), Lac-Saint-Jean-Est (excluant sa portion de territoires non organisés), Saguenay et le Fjord-du-Saguenay (excluant sa portion de territoires non organisés).

ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

Rouyn-Noranda, Abitibi-Ouest, Abitibi et la Vallée-de-l'Or.

MAURICIE

La Tuque

CAPITALE-NATIONALE

Charlevoix-Est (excluant sa portion de territoires non organisés).

BAS-SAINT-LAURENT

La Matapédia, La Matanie, La Mitis , Rimouski-Neigette, Les Basques, Rivière-du-Loup, Témiscouata et Kamouraska.

GASPÉSIE-ÎLES-DE-LA-MADELEINE

Le Rocher-Percé, La Côte-de-Gaspé, La Haute-Gaspésie, Bonaventure et Avignon.

CHAUDIÈRE-APPALACHES

L'Islet et Montmagny.

Donc, les autres secteurs ne sont désormais plus touchés par l'interdiction.

Cette levée d'interdiction dans certains territoires permettra également à la SOPFEU et aux services de pompiers de préserver leur capacité opérationnelle en ces temps de pandémie.

« Soulignons que cette interdiction de faire des feux à ciel ouvert permet également à préserver la capacité opérationnelle de la SOPFEU et celle des services de sécurité incendie municipaux durant la pandémie, et ce, en limitant les risques de propagation du virus lorsque les pompiers répondent à des alertes », peut-on lire dans le communiqué.

En ce dimanche 31 mai, aux alentours de 16 h 00, il y a un seul incendie en activité au Québec, est-il indiqué sur le site web de la SOPFEU.

Cependant, ce printemps a été assez intense de ce côté, alors qu'on apprenait, la semaine dernière, qu'il y avait déjà deux fois plus de feux de forêt qu'à l'habitude dans la province. 

Les amendes prévues pour les contrevenants qui font des feux malgré l'interdiction s'exposent à des amendes plutôt salées.

Celles-ci pourraient osciller entre 500 $ et 50 000 $ en vertu de l’article 239 de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier.

Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter