Dans les derniers jours, on a pu constaté l'engouement des Québécois pour le basketball. Surtout hier soir lors de la victoire des Raptors de Toronto contre les Warriors de Golden State dans une partie serrée gagnée à 114 contre 110 à Oakland.

C'était non seulement la première fois que les Raptors remportait ce titre, mais aussi la première fois pour une équipe canadienne. Les Québécois ont été emparés par cette frénésie du basket-ball et la rue Peel à Montréal en a été témoin cette semaine pendant les matchs de la série.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a également remarqué l'engouement et il n'a pas caché qu'il souhaiterait qu'une équipe de la NBA évolue dans sa province.

Le premier ministre québécois a mentionné en mêlée de presse que « des gens » travailleraient actuellement sur la possibilité que Montréal accueille une équipe.

Il parlerait même d'investir certains fonds publics dans l'aventure, mais « le gouvernement du Québec n’investirait pas plus que les recettes réelles reçues au gouvernement, c’est-à-dire par exemple les impôts qui seraient payés par les joueurs de basket », a-t-il expliqué.

Cette idée n'a pas vraiment plu à Gabriel Nadeau-Dubois de Québec Solidaire, qui croit que l'argent des contribuables devrait être investi dans des infrastructures pour les jeunes, bien qu'il soit d'accord avec l'idée d'avoir notre propre équipe au Québec.

Le sport professionnel serait un élément important de notre culture selon lui, mais « les fonds publics devraient servir à donner des infrastructures sportives de qualité à nos jeunes dans toutes les régions et dans tous les quartiers, plutôt qu'à financer des ligues où les gens sont tous des millionnaires », a-t-il dit vendredi à l'Assemblée nationale.

Le chef du Parti Québécois Pascal Bérubé a répondu à cette question dans une mêlée de presse en présumant « que c'est le secteur privé qui crée des emplois, comme dit le premier ministre, alors ils vont se manifester avant le gouvernement ». Et toujours selon lui, ça prendrait des autorisations de la ligue.

Chose qui ne se produira pas selon le commissaire de la NBA, Adam Silver. Il n'y a eu aucun ajout en 17 ans à la NBA et des villes américaines s'en seraient également vu interdire l'accès. « Ma réponse est, vous savez, la même que pour toutes les villes américaines qui ont exprimé leur intérêt, et c'est que nous ne sommes pas en mode d'expansion en ce moment », a-t-il expliqué selon Sportsnet.

Il va donc falloir être patient avant de voir une équipe de la NBA au Québec, mais qui sait, ça peut toujours changer. 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter