Ce mercredi 24 juin, l'humoriste Guy Nantel a profité de la Fête nationale pour annoncer officiellement être candidat pour devenir chef du Parti québécois. Il a également pris l'occasion de cette nouvelle pour faire une sortie politique, peu de temps avant, sur le spectacle de la veille, qui fait pas mal réagir. 

Une heure avant d'annoncer sa candidature officielle, Guy Nantel a dénoncé l'absence de drapeau du Québec lors du spectacle de la Fête nationale du 23 juin. 

Les téléspectateurs québécois ont effectivement remarqué qu'il n'y avait aucun fleurdelisé présent lors du fameux show. 

« Voilà comment un peuple soumis s'éteint, par l'élimination graduelle de ses symboles et de ses repères. Vous compterez le nombre de drapeaux du Canada au spectacle du 1er juillet juste pour comparer », peut-on lire sur sa publication. 

Celle-ci a suscité beaucoup de réactions alors qu'elle compte plus de 1 000 commentaires et partages, en plus de 2 000 likes

Les organisateurs de la Fête nationale ont réagi à cette controverse en indiquant à la population via Twitter qu'il s'agissait d'une erreur. 

« On ne nous y reprendra plus, soyez-en certain ! », pouvait-on lire dans un tweet maintenant supprimé. 

Martine Desjardins, directrice générale du Mounvement nationale des Québécoises et Québécois (MNQ), a de son côté déploré le commentaire de M. Nantel en entrevue à QUB radio ce jeudi. 

Elle a affirmé : « La critique est constructive, mais elle a un peu débordé en disant qu’il n’y avait aucun drapeau à la Fête nationale. [...] Ce qu’on constate aussi, c’est malheureusement une utilisation politique de la Fête nationale par un candidat péquiste. »

C'est en février dernier que l'homme de 51 ans a basculé de carrière en passant de la scène de l'humour à la scène politique. 

Quatre mois plus tard, Nantel a révélé dans une publication Facebook que sa candidature était à présent officielle.

« La belle coïncidence en plus, c'est que je me qualifie officiellement en plein début de festivités de notre Fête nationale. [...] On est un peuple qui lutte pour sa survie et pour sa liberté, mais qui en même temps reste toujours ouvert sur l'avenir, sur des qualités humaines et sur l'ouverture sur le monde et c'est ce que je souhaite incarner pour vous, pour le Québec », a-t-il ajouté. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications