Les rumeurs circulent déjà depuis un bon bout de temps dans l’arène politique québécoise. En effet, Guy Nantel lui-même a laissé sous-entendre à plusieurs reprises qu’il pourrait se lancer en politique. Eh bien l’humoriste a confirmé qu’il sera officiellement de la course pour la direction du Parti québécois ce jeudi 13 février, rapporte La Presse.

Il est donc le quatrième candidat confirmé à la chefferie du parti, après l’historien et enseignant Frédéric Bastien, le député Sylvain Gaudreault et l’avocat Paul St-Pierre Plamondon.

L’humoriste montréalais de 51 ans voudrait proposer un plan mobilisateur aux habitants de la province, une « Constitution moderne qui affirmera explicitement la pérennité de la langue française en Amérique, la séparation de la religion et de l’État, l’égalité entre les hommes et les femmes, l’intégration des personnes issues de l’immigration, la protection de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre, la protection des aînés et, indiscutablement, celle de l’environnement », aurait-il mentionné par voie de communiqué, indique TVA Nouvelles

En janvier dernier, Bernard Drainville, ex-politicien, a aussi ajouté aux rumeurs déjà existantes lors d'un passage sur les ondes du 98,5 FM.

Le principal intéressé, Guy Nantel, a même pris le temps de retweeter le tout.

Nantel pourrait donc étendre ses connaissances politiques bien au-delà de ses fameux vox pop dans le futur. 

Ces derniers en ont fait rire plusieurs dans les dernières années, mais ont aussi démontré l'intérêt et les connaissances de l'humoriste dans le domaine.

Le dévoilement officiel du prochain chef du PQ se fera le 19 juin prochain. 

L'humoriste a d'ailleurs assuré qu'il comptait mettre sa carrière artistique en veilleuse s'il était élu à la chefferie. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter