Pendant que les gens sont en confinement et comptent sur l'électricité pour vaquer à leurs activités quotidiennes et assurer le confort de leur petit nid, des fraudeurs s'adonneraient présentement à des appels frauduleux au nom d'Hydro-Québec et la société d'État a tenu à mettre ses abonnés en garde. 

Selon celle-ci, les fautifs appelleraient plusieurs clients et menaceraient d'interrompre leur courant afin d'obtenir de l'argent. 

Hydro-Québec a publié un communiqué ce matin afin de faire état de la situation, invitant ses clients « à faire preuve d'une grande vigilance » et indiquant que le fraudeur leur demanderait d'acquitter leur facture immédiatement, sous peine de ne plus recevoir les services de la société. 

Selon les informations disponibles via le site web de cette dernière, un paiement par carte de crédit serait exigé par le ou les fautifs.

Or, ce type de paiement n'est même pas accepté par Hydro, qui soutient de « ne lui donne[r] aucune des informations demandées ».

D'ailleurs, au début de la crise en lien avec la COVID-19, Hydro-Québec avait annoncé ne procéder à aucune interruption jusqu'à nouvel ordre, et ce, pour ses clients résidentiels, comme ses clients d'affaires : 

« Rappelons que nous avons récemment annoncé l'arrêt des interruptions pour non-paiement et de l'application des frais d'administration aux factures impayées, jusqu'à nouvel ordre, en raison de la situation économique difficile engendrée pour plusieurs par la pandémie de COVID-19 », mentionne la société étatique. 

D'autres types de fraudes font également l'objet de prévention sur le site d'Hydro.

Des contrevenants commettraient aussi ce genre d'activité illégale par courriel et texto dans le but d'obtenir des renseignements financiers et personnels. 

De la même manière, certains tenteraient de se faire passer pour la société en offrant de fausses offres d'emploi afin de soutirer de l'argent.

Le 17 avril dernier, la police de Longueuil émettait elle aussi une mise en garde en lien avec des activités illégales commises sur le web. 

En effet, il y aurait une hausse des cas de sextorsion au Québec, alors que certains tenteraient d'extorquer de l'argent de leurs victimes.

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter