La crue des eaux a causé beaucoup de dommages à Sainte-Marthe-du-Lac lorsqu’une digue a cédé. Quelques 6 000 résidents ont dû être évacués en quelques minutes le 27 avril dernier et leur sort était toujours incertain. Certains voulaient rester dans la municipalité située dans les Laurentides, mais sous certaines conditions.

Plus de cinq milliers de résidents sont toujours sans logis selon un bilan provisoire du gouvernement du Québec.  De ce nombre, plusieurs souhaitaient qu’une digue soit reconstruite pour protéger leur habitation, mais qu'elle devrait être plus élevée.

Il semblerait que le gouvernement Legault accédera à leur demande et que la digue sera reconstruite pour le pintemps prochain, selon Le Devoir. Une conférence de presse se tiendra vendredi après-midi dans la municipalité, selon un communiqué de presse.

En date du 30 avril, le gouvernement Québécois n’avait toujours pas décidé si la demande allait être acceptée, selon La Presse. Le gouvernement voulait mener des études plus approfondies. Il avait toutefois installé des digues temporaires. Mais la municipalité avait déjà fait une demande en février pour faire rehausser la digue.

La municipalité rejette toute faute dans cette histoire et soutient que la digue construite dans les années 70 était inspectée régulièrement. La mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus sera d'ailleurs à la conférence de presse de cet après-midi. Grâce à cette digue de 3,5 km, le secteur n’était pas considéré comme une zone inondable.

Certains résidents ont été autorisés à se rendre chez eux pour récupérer leurs biens. Cependant, la Ville les a tout de même averti de ne pas y passer la nuit. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter