L’eau fait partie intégrante du paysage québécois. Nous aimons nos lacs, notre fleuve et nos rivières. Toutefois, la nature peut être capricieuse au printemps et les inondations sont le principal risque naturel dans notre province. Elles peuvent survenir à cause de plusieurs facteurs, dont les crues éclaires et des embâcles de glace et de frasil l’hiver et le printemps. 

Les résidents de la Beauce en font présentement l’expérience. Un amoncellement de glaces à cédé sur la rivière Chaudière, causant l’inondation. Beauceville et St-Joseph sont les villes les plus touchées par la montée des eaux et elles sont maintenant en mode alerte d'inondation majeure.

La ministre de la Sécurité publique du Québec a partagé un tweet cette semaine indiquant que les autorités surveillent de près la situation. 

À Beauceville, des fermetures de rues et de commerces ont eu lieu alors que le niveau de l’eau est présentement à 154,03 m. Les opérations de sauvetage sont en cours. Deux centres d’inscriptions aux sinistrés sont ouverts.

Voici quelques images de la situation présentement:

Si tu ne prévoyais pas te déplacer en Beauce, tu te demandes certainement ce qu’il en est pour la grande région de Montréal. Quatre sites sont présentement sous surveillance autour de la ville. Il s’agit du Lac des deux Montagnes à deux endroits à Saint-Anne-de-Bellevue, du Lac Saint-Louis, également dans le secteur de Saint-Anne-de-Bellevue et de la Rivière-des-Prairies à la tête des rapides du Cheval Blanc. Toutefois, toutes les mesures démontrent que le niveau de l’eau est sous le seuil d’inondations mineures.

Le niveau de l’eau est normal pour le fleuve Saint-Laurent près du boulevard LaSalle ainsi qu’à Pointe-Claire. Pour l’instant, tout va bien dans la région!

Pour consulter les données dans ta région, c’est sur le site du gouvernement du Québec.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter