Plus tôt cette semaine, les services de police à travers le Québec ont décrété l'état d'urgence sanitaire afin de sensibiliser et de faire respecter les nouvelles règles sur la distanciation sociale et l'interdiction de rassemblement imposées par le gouvernement du Québec. Les contrevenants risquent non seulement de se faire avertir, mais aussi des amendes assez salées. 

C'est d'ailleurs ce qu'a reçu un résident de Gatineau, alors que la police de la ville de l'Outaouais a révélé sur Twitter qu'un premier constat d'infraction en vertu de la Loi sur la santé publique a été émis. 

« Après avoir refusé de collaborer, le locataire d'un logement de Gatineau a reçu une amende de 1000 $ pour avoir tenu un rassemblement », a écrit le SPVG. 

Les policiers se seraient rendus, vers 0 h 45, dans un immeuble à logements, dans le secteur de Hull, après avoir reçu une plainte de bruit. 

Sur les lieux, ils ont constaté un haut niveau de bruit qu'ils pouvaient entendre de l'extérieur et ont vite compris que plusieurs personnes se trouvaient à l'intérieur de l'appartement. 

« Après vérification, les policiers ont constaté que deux des cinq personnes présentes n'étaient pas résidentes du logement », mentionne le SPVG

Malgré la sensibilisation faite par les policiers, il semblerait que le résident et les personnes présentes aient refusé de collaborer.

C'est alors que, devant cette situation, les policiers ont donné au locataire un premier constat d'infraction de 1 000 $ en vertu de la Loi sur la santé publique pour avoir tenu un rassemblement dans un logement.

Et en plus de ça, il a aussi reçu une amende de 200 $ plus les frais administratifs pour le bruit. 

La police de Gatineau a tenu à rappeler dans son communiqué que les amendes concernant les rassemblements maintenant interdits peuvent varier de 1 000 $ à 6 000 $. 

François Legault a annoncé en début de semaine cette nouvelle mesure afin que l'ensemble de la population pratique la distanciation sociale. 

« Afin de protéger la population, les rassemblements intérieurs et extérieurs sont désormais interdits par le gouvernement du Québec », peut-on lire sur le site du gouvernement.


Cet article traduit de l'anglais a initialement été publié sur MTLBlog.


Block of text

NOW WATCH Les Montréalais risquent des amendes de 1 000 $ s'ils font des rassemblements 

 
Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications