Alors que le climat et les conséquences de notre empreinte écologique sur la planète sont au cœur du discours social depuis déjà un moment, les produits réutilisables et zéro déchet sont de plus en plus accessibles et nombreux. L’un de ces produits est quelque peu controversé et inspire parfois même du dégoût, et c’est la culotte menstruelle. Alors qu’une seule femme utilisera en moyenne plus de 10 000 tampons dans sa vie, il est primordial de trouver une alternative durable à ce genre de déchet. Ainsi, pour répondre aux inquiétudes et aux questions qu’on peut bien se poser sur ce genre de protection hygiénique, j’ai osé tester les culottes menstruelles de la marque Mme L’Ovary et voici ce que j’en pense.

Alors que nous avons longtemps opté pour la facilité plutôt que la longévité pour nos produits d’hygiène, un retour aux sources s’est fait dans les derniers temps avec le regain d’intérêt pour les produits réutilisables comme les couches pour bébés, les coupes menstruelles et les serviettes hygiéniques lavables.

Pour ma part, ça fait déjà environ un an que j’ai laissé tomber les serviettes hygiéniques et les tampons pour des serviettes lavables et la Diva Cup mais c’était la première fois que j’utilisais des culottes menstruelles et je dois dire, les culottes Mme L’Ovary m’ont beaucoup impressionnées.

L'entreprise québécoise Mme L’Ovary est née du besoin qu’Olivia, l’une des deux fondatrices, eût d’avoir une alternative sans déchet pour ses produits sanitaires qui saurait la protéger des fuites alors qu’elle faisait son travail en tant qu’artiste de cirque. Ayant créé sa propre culotte, elle en parla à son amie Érica et ensemble, elles ont fondé Mme L’Ovary après avoir vu la demande que ces culottes créaient dans leur entourage. C’est donc un produit créé par des femmes pour les femmes et toutes personnes possédant un utérus afin de prodiguer une alternative écologique et économique aux produits jetables.

Cependant, les femmes ont souvent une certaine réticence devant ce genre de produit. Ça demande plus d’efforts, l’efficacité de ce produit est mise en doute par ceux qui ne l'ont pas essayé, et certaines personnes trouvent l’idée de réutiliser ce genre de produit absolument répugnante.

Moi, je pense qu'il faut vraiment l’essayer avant de juger et je suis d'avis que les culottes menstruelles sont un moyen idéal de commencer tranquillement la transition vers les produits réutilisables.

D’abord, l’achat des culottes se fait en ligne où elles sont vendues individuellement ou en ensemble économique. Elles sont ensuite envoyées par courrier dans un emballage recyclé et recyclable écoresponsable.

Personnellement, j’ai essayé la culotte de nuit Highty Nighty avec absorptions intégrée et la culotte de jour Shorty avec les 3 serviettes amovibles qui viennent avec un sac antifluide pour les changements dans la journée.

J’ai testé la culotte de nuit seule lors de la première nuit et jumelée avec une coupe menstruelle la deuxième. La culotte était très confortable et, malgré les larges coussinets d’absorptions, je n’ai pas eu l’impression de porter une couche comme ça arrive parfois avec les serviettes jetables de nuit.

Il n’y a eu aucune fuite malgré le fait que j’étais dans les journées les plus intenses de mon cycle et j’ai uniquement décidé d’utiliser ma coupe menstruelle le lendemain parce que je dors sur le ventre et que la majorité des coussinets se trouvent à l’arrière de la culotte.

De toute manière, je n’utilise jamais une seule protection lors de mes premières journées, car peu importe ce que j’utilise, une fuite est presque inévitable. Ainsi, la combinaison coupe et serviette et idéale pour moi. Cela dit, si vous êtes quelqu’un qui dort sur le dos ou qui a un faible débit menstruel, la culotte seule devrait faire l’affaire pour passer à travers la nuit, selon moi.

Pour ce qui est de la culotte de jour, j’ai été extrêmement satisfaite, autant côté confort que pour son efficacité. L’ayant encore une fois jumelée à la coupe pour les premières journées et utilisée seule pour les autres, je peux dire que c’est l’une des rares fois où je n’ai taché aucun de mes vêtements et j’en suis très heureuse. Le fait de pouvoir changer facilement les serviettes qui s’insèrent dans la culotte est vraiment pratique et la petite pochette dans laquelle on la conserve en attendant d’avoir accès à sa laveuse est étanche et très utile.

Ainsi, si tu as comme moi des menstruations fortes, je te recommande de commencer à jumeler les tampons et les culottes pour commencer, et ensuite faire le pas vers la coupe menstruelle pour avoir un duo infaillible et écolo.

Si tu as des règles plutôt légères et que le fait de porter uniquement des serviettes ne te dérange pas, il y a certainement un kit Mme L’Ovary idéal pour toi qui te permettra d’avoir des menstruations zéro déchet sans trop changer ta routine.

Pour ce qui est de l’entretien, évidemment, ça demande plus d’effort que de simplement les jeter, mais ce n’est pas la mer à boire. Il faut simplement coordonner quelque brassée de lavage à l’eau froide pour être certaine de ne jamais en manquer, ou sinon, les laver à la main pour celles que ça ne dérange pas.

Maintenant, parlons prix un petit moment. Comme la plupart des produits réutilisables, le prix de l’achat initial peut paraitre élevé quand on est habitué de payer une dizaine de dollars pour une boite de tampons, cela dit, puisque c’est un achat durable, ça en vaut la peine. Un calcul rapide démontre, par exemple, que le kit de base à 159,95 $, qui inclut 2 modèles de jour et 1 modèle de nuit, sera économique après un peu plus d'un an pour les clientes qui n'ont besoin que d'une boite par mois, et ce, sans compter l’impact positif que cela peut avoir sur l’environnement.

Finalement, mon expérience avec les culottes menstruelles est absolument positive et je pense que c’est un produit alternatif efficace, confortable et écologique que toutes les femmes gagneraient à essayer. De plus, sur le site de Mme L’Ovary, on retrouve des informations très importantes et éducatives sur le danger des tampons jetables, sur la menstruation zéro déchets et sur d'autres sujets concernant les menstruations, ce qui est merveilleux pour en savoir plus sur les raisons de changer vers les alternatives écologiques, mais aussi pour ouvrir le dialogue sur les relations des femmes envers leurs propres corps et leur cycle menstruel. Le fait est que la moitié de la population adulte environ a des menstruations tous les mois, il est donc important d’en parler librement et de trouver des alternatives saines et durables pour cette période inévitable dans la vie des femmes.


Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter