La situation mondiale, et maintenant celle au Québec, fait réagir massivement alors que le COVID-19 continue à se propager. Depuis le début de la semaine, ce sont plusieurs événements sportifs importants, notamment la saison de l’Impact de Montréal, et le Championnat mondial de patinage artistique, qui devait avoir lieu au Centre Bell, qui sont annulés ou reportés. Aujourd’hui, un événement de 15 000 personnes suit la parade, et cette fois dans le monde du cheerleading : Kick’s Célébration, le plus gros championnat de cheerleading au Québec et le deuxième plus gros événement de cheerleading au Canada, qui devait se tenir les 14 et 15 mars, est officiellement reporté.

Reporté à quand? Impossible de le savoir, explique l’organisatrice de l’événement qui existe depuis maintenant douze ans : « On ne peut rien faire, on ne sait rien. Est-ce que la saison va être allongée, va-t-elle être annulée? Tant qu’on ne sait pas ça, on ne peut pas prendre de décision », raconte la femme d’affaires bien découragée de la tournure des événements.  

Alors qu’hier, elle en était encore à la promotion de cet immense événement qui se tient annuellement au Centre Excellence Sport Rousseau, elle raconte que c’est la « panique suite à l’annulation du Championnat mondial de patinage artistique » qui l’a alertée.

Cette compétition sur deux jours n’était pas seulement un événement d’envergure, mais aussi une étape qualificative pour les championnats du monde de cheerleading, qui se tiendront au mois d’avril en Floride, à Orlando. Kick's Célébration devait donner douze laissez-passer en fin de semaine. 

Les équipes qui veulent s’y rendre en sont donc à attendre pour savoir ce qu’il va se passer avec leur qualification.

Janie Lapierre raconte qu’elle ne sait pas si elle pourra reporter son événement à temps, pour des raisons légales et aussi à cause des assurances : « dans les dernières douze heures, c’est tellement de choses qui se sont passées. [...] On devait être le plus gros événement sportif du Québec en fin de semaine, pas au cheer, dans tous les sports en général. On a appelé nos assurances et nos avocats et plus personne ne pouvait rien nous confirmer. »

Elle explique toutefois que, si elle est en pouvoir de le faire, elle le reportera dans les prochaines semaines alors que le lieu de l'événement a de la disponibilité pour elle. 

Ce matin, c'est le premier ministre du Québec, François Legault, qui a annoncé des mesures drastiques forçant le championnat à annuler jusqu'à nouvel ordre : tous les événements qui rassemblent plus de 250 personnes à l'intérieur doivent être reportés à travers la province. 

Janie Lapierre raconte qu'en plus des milliers de dollars de perte que ceci implique, elle est coincée dans un tourbillon d'appels entre les propriétaires de clubs de cheerleading au Québec, les fédérations officielles, ses fournisseurs et employés. 

Elle se voit quand même rassurante pour ce qui est de la participation des différentes équipes au Championnat du Monde alors qu'il pourrait y avoir des arrangements pour la distribution des laissez-passer, si celui-ci a lieu. 

L’organisatrice explique également que, malgré la déception et les questionnements des milliers d’athlètes et parents, elle s’entretiendra seulement avec les « gym owners » des clubs de cheerleading ainsi que les responsables des programmes participants à son événement pour parler de solutions au cours de la semaine prochaine. 

Alors que toutes les décisions se sont prises dans les douze dernières heures, aucune décision officielle n'a encore été prise quant à l'argent des inscriptions des équipes. 

VIDÉO POPULAIRE Pénurie de papier de toilette dans plusieurs Costco du Québec (VIDÉO)

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications