Ce n'est pas un secret pour ceux qui tentent de déménager cette année: il y a un véritable problème quant à la quantité de logements disponibles. À Montréal, le taux d'inoccupation est seulement de 1,9%, alors qu'il devrait être plus proche de 3%, ce qui rend le processus de se trouver un appart très difficile dans la métropole.

Plusieurs techniques sont utilisées afin de contrer cette difficulté, mais ça ne peut évidemment pas avantager tout le monde. L'une de ces techniques est l'échange de logements qui permet aux gens déjà locataires d'échanger entre eux. Le problème avec ça, c'est que si tu ne possèdes pas déjà un appart, tu ne peux pas participer. 

Le gouvernement du Québec a finalement décidé d'intervenir afin d'aider la diminution de logements au Québec qui ne cesse d'augmenter. De nouvelles lois seront mises en place cet automne et si celles-ci ne sont pas respectées et qu'il y a récidive, les amendes seront assez salées.

Afin de louer sa résidence principale à court terme, il faudra avoir un numéro d'établissement qui se trouve en ligne, à un certain frais, et ce numéro devra être affiché sur toutes les plateformes où le logement sera mis à louer, comme Airbnb, Kijiji, etc. Le propriétaire devra également percevoir la taxe sur l'hébergement de 3,5%. Si tu es un locataire, il te faudra l'autorisation du propriétaire afin d'obtenir ce numéro nécessaire à la location.

Pour ce qui est des résidences secondaires utilisées pour la location à court terme, c'est à dire moins de 31 jours consécutifs, ces résidences seront considérées comme des établissements commerciaux et devront obtenir la classification réservée à l'hébergement touristique, en plus du numéro d'enregistrement.

Selon Le Devoir, 25 inspecteurs de Revenu Québec seront mis sur ce dossier et devront faire respecter le règlement. Les amendes en cas de non respect du règlement sont assez juteuses, puisqu'à la première infraction tu as un avertissement, à la deuxième ça joue entre 1 000 $ et 10 000 $ pour les particuliers ou entre 2 500 $ et 25 000 $ pour les personnes morales. À la troisième, tu pourrais perdre ton droit de louer à des fins touristiques.

Ces modifications règlementaires devraient entrer en vigueur cet automne. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter