La fin du secondaire est un rite de passage vers l'âge adulte, et source de moments inoubliables. Cette année, ce moment réjouissant a été coupé court par la pandémie de COVID-19. Le gouvernement Legault a annoncé cette semaine que les élèves du secondaire ne retourneraient pas en classe avant septembre. Cette décision a poussé des finissants à lancer une pétition demandant la réouverture des écoles secondaires pour une journée seulement.

La question se posait depuis quelque temps déjà, et le couperet est tombé lundi 27 avril : Québec maintient la fermeture des écoles secondaires, qui dure depuis la mi-mars, jusqu'à la prochaine rentrée. 

Quatre élèves de secondaire 5 ont donc décidé de faire circuler une pétition pour demander au gouvernement d'accorder aux finissants québécois l'ouverture des écoles le temps d'une journée. 

Cela leur permettrait de revoir une dernière fois leurs camarades et leurs professeurs avant l'entrée au cégep.

La pétition, intitulée « Une seule journée, est-ce trop demander? », a déjà récolté plus de 6 000 signatures depuis sa mise en ligne mercredi.

« Nous croyons [...] que nous méritons de recevoir une certaine marque de reconnaissance pour nos efforts et notre dévotion ainsi qu’un peu de temps avec ceux et celles que nous avons chéris pendant ces cinq dernières années », expliquent Jonathan Boivin, Florence Farrier, Malory Lacroix et Benjamin Allard dans leur pétition.

Ces finissants d'une école de Trois-Rivières proposent de rouvrir les écoles uniquement pour les élèves de secondaire 5, afin de mieux respecter les règles de distanciation sociale.

Ils suggèrent également le port de masques et de gants si nécessaire.

Selon eux, s'il est possible de rouvrir garderies et écoles primaires jusqu'à la fin de l'année, « il est certainement possible d’octroyer une seule journée à une poignée d’élèves de secondaire 5 bien conscients de la situation actuelle ».

Si les étudiants n'auront pas de cérémonie de graduation ou de bal cette année, Québec a assuré que leur fin de parcours serait soulignée.

En conférence de presse mercredi 28 avril, la vice-première ministre Geneviève Guilbault a félicité les élèves pour leur persévérance et a annoncé que le ministère de l'Éducation planchait sur un projet pour célébrer ce moment spécial malgré le contexte actuel.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter