Le milieu de la mode est un domaine qui évolue grandement avec les années. Plusieurs marques importantes doivent souvent se restructurer ou même fermer leurs portes à cause de ces changements et le domaine de la lingerie n'est pas épargné. Une entreprise québécoise bien connue dans le domaine, La Senza, serait présentement aux prises avec des difficultés financières importantes, si bien qu'elle serait sur le bord de la faillite. 

En effet, le détaillant, fondé en 1966 à Sherbrooke, serait incapable de rembourser ses créanciers, ce qui aurait poussé ces derniers à réclamer à ce qu'il se place sous la protection de la loi américaine sur la faillite, rapporte Retail Dive, magazine spécialisé dans le commerce de détail. 

La chaîne de magasins aurait 9,3 millions de dollars américains (un peu plus de 12 M$ canadiens) en créances, rapporte le média.

C'est sous le chapitre 7 de la loi américaine que La Senza serait placée, qui prévoit qu'une entreprise cesse totalement ses activités et que ses actifs soient vendus en guise de remboursement. 

Bref, ce n'est pas seulement une faillite qui viserait à une restructuration, pour le moment. 

La Senza possède plusieurs boutiques partout dans le monde, dont 119 au Canada, cinq aux États-Unis et plus d'une centaine de succursales franchisées à travers le monde. 

L'entreprise a appartenu à la même maison-mère que Victoria's Secret, L Brands, pendant 12 ans, avant d'être vendu à Regent, un fonds d'investissement privé, en 2019. Victoria's Secret souffrait aussi et souffre encore de problèmes financiers.

Toujours selon Retail Dive, le détaillant originaire de Sherbrooke était déjà aux prises avec des difficultés financières lors de cette transaction. 

D'ailleurs, la même année, un des magasins principaux de la bannière, situé sur Sainte-Catherine, au centre-ville de Montréal, a fermé ses portes. 

La Senza n'a toujours pas commenté cette nouvelle.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter