Les mesures pour assurer la distanciation sociale à travers la province se font de plus en plus nombreuses, si bien que les policiers ont maintenant le droit de donner des constats d'infraction aux contrevenants depuis quelques jours. La Sûreté du Québec (SQ) et le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) viennent d'ailleurs de dévoiler leurs chiffres exacts à ce sujet et c'est assez surprenant. 

En effet, les autorités policières ont commencé à rédiger ou signifier des constats sur-le-champ pour des rassemblements extérieurs ou intérieurs illégaux, alors que certains semblent encore avoir de la difficulté à respecter les consignes des autorités de la santé publique.

Les amendes qui s'en suivent peuvent se situer entre 1 000 $ et 6 000 $, dépendant de la gravité de l'infraction et de la récidive, s'il y a lieu.

En date de ce lundi 6 avril, pas moins de 157 constats et rapports d'infraction ont été donnés par la SQ, rapporte-t-elle via son compte Twitter.

À Montréal, ce chiffre s'élèverait plutôt à 146, a indiqué le SPVM à Narcity Québec.

 

Rejointe par Narcity Québec, l'institution demande d'ailleurs à la population de ne « pas surcharger les lignes d'urgence » et de ne pas appeler au 911 pour signaler des rassemblements, mais de plutôt composer le 310-4141 (ou *4141).

De plus, elle indique que la Sûreté ne répond pas aux questions générales concernant, par exemple, les points de contrôle et l'accès qui y est permis, mais demande plutôt aux gens de visiter le site du gouvernement pour s'informer à ce sujet. 

Du côté du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), les policiers surveillent eux aussi les rassemblements et s'assurent que les directives de la santé publique soient respectées.

Rejoint pour obtenir de plus amples informations par rapport aux nombres d'infractions dans le Grand Montréal depuis l'instauration de la Loi sur la santé publique, le SPVM indique que 146 constats ou rapports d'infractions ont été émis à ce jour.

De plus, ces derniers auraient été donnés un peu partout sur le territoire.

Rappelons que cette fin de semaine, la Ville de Montréal a annoncé la fermeture de l'île Notre-Dame et des stationnements du parc du Mont-Royal afin de restreindre les rassemblements publics.

Alors que le soleil s'est invité au Québec dans les derniers jours, beaucoup auraient décidé d'enfreindre les recommandations et de se rejoindre dans les parcs de la ville, ce qui a causé une certaine colère chez beaucoup de gens.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter