Il y a 6 mois déjà, la consommation de cannabis devenait légale au Canada. Des succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) ont ouvert leurs portes partout dans la province et ont été tellement achalandées qu'elles ont connu des ruptures de stock pendant des mois.

Mais les choses pourraient changer. En effet, la SQDC annonce une modification de prix de ces différents produits afin d’ajuster son offre au marché. Les prix feront un bon d’en moyenne 5%.

« Basé sur le prix moyen payé par le consommateur de 7,76 $ le gramme pour la fleur séchée, cet ajustement se traduit par une augmentation moyenne du prix de 5 % (0,40 $ le gramme) », peut-on lire sur la page Facebook de la Société.

Elle mentionne que le prix de certains produits, dont ceux à moins de 6$, sera diminué ou inchangé, et ce « afin d’avoir une gamme de produits concurrentiels avec le marché noir. »

La Société tient toutefois à rappeler qu’elle reste le commerce légal de cannabis offrant le prix moyen le plus bas au Canada. La direction voulait ouvrir plusieurs autres succursales, mais les projets ont été freinés alors que, selon TVA, les dépenses de la Société sont passés de 3,2 M$ au trimestre précédent à 7,7 M$ entre octobre et janvier.

Les internautes se moquent toutefois de cette décision en mentionnant que ce n’est pas en augmentant ses prix que la SQDC va arriver à concurrencer le marché noir et qu’en agissant ainsi elle perdra encore plus de clients. Certains ajoutent qu’il ne sert à rien de comparer les prix avec ceux des autres provinces, puisque les Québécois n’y ont pas accès. D’autres n’y sont pas allés de mainmorte et les différents commentaires sous la publication de la SQDC le prouvent.

Décidément, les Québécois n'appuient pas la décision de la SQDC et semblent plutôt vouloir continuer de se tourner vers le marché noir pour se procurer leurs petits joints quotidiens. 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter