Pluie, verglas, rafales de vent et neige, c'est tout un cocktail qui se prépare au-dessus de la province. En effet, une importante tempête va frapper le Québec ce weekend et elle pourrait amener son lot de complications. Cette dépression sera la première de 2020 et on peut dire que ça ne s'annonce pas de tout repos alors que Météo Média la compare même à la crise du verglas de 1998. 

Dès vendredi soir, la pluie va commencer à tomber un peu partout sur la province. Les experts prévoient que ces précipitations vont se poursuivre et se changer en verglas et en neige au courant de la fin de semaine. 

Un bulletin météorologique spécial a été émis ce jeudi par Environnement Canada indiquant qu'« un important système dépressionnaire affectera le Québec samedi et dimanche ». D'ailleurs, cet avis pourrait rapidement se transformer en alerte au cours de la fin de semaine. 

Selon Météo Média, plusieurs craignent que cette tempête soit un remake de la crise du verglas de 1998, en raison de quelques similitudes. 

« Il y a effectivement une ressemblance dans le patron météo : un anticyclone froid au nord qui avance en tandem avec une dépression chaude au sud. Une combinaison parfaite qui se voit rarement et qui favorise les grandes quantités de pluie de longue durée », indique le média météorologique. 

Cependant, la grande différence avec la tempête qui arrive et celle d'il y a plus de 20 ans, c'est qu'on ne prévoit qu'un seul épisode de verglas et non plusieurs comme c'était le cas en 1998, alors que de multiples couches s'étaient accumulées.

Malgré tout, les précipitations qui vont affecter le Québec samedi et dimanche sont importantes et risquent de causer quelques dommages. 

Jusqu'à 20 millimètres de verglas sont attendus au sud et dans la grande région de Montréal, ce qui pourrait causer des conditions routières difficiles et des pannes de courant.

D'ailleurs, le porte-parole d'Hydro-Québec, Cendrix Bouchard, a affirmé en entrevue à Québec Matin ce vendredi que les équipes se préparent déjà à intervenir. 

« Le mieux qu’on peut faire c’est suivre tout ça le plus près possible et être prêt à intervenir», a-t-il expliqué. 

La dernière fois que le Québec a été aux prises avec un grand nombre de pannes était en novembre dernier, alors que près d'un million de foyers ont été plongés dans le noir pendant quelques jours. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter