Plus tôt cette semaine, la police de Laval a lancé une enquête à l'interne concernant les propos complotistes que l'agent Maxime Ouimet aurait partagés sur les réseaux sociaux. Suite à cet événement, on apprend que le commerce du policier a été la cible d'un incendie criminel.

C'est le soir du 8 octobre que le Service de police de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion et les services d'incendie ont dû se rendre au salon d'esthétique Beauté Maudite à Terrebonne en raison d'une alarme de feu. 

Dans un communiqué, le service de police indique qu'après avoir éteint les flammes, l'enquête a permis de déceler des « éléments de nature suspecte sur les lieux ». 

On confirme qu'une vitre avant du commerce aurait été fracassée.


Service de police de Terrebonne/Sainte-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion

Selon le registre des entreprises du Québec, ce salon d'esthétique et de coiffure appartient réellement à Maxime Ouimet. 

« Personne n'a été blessé » indique le service de police et les dommages se limitent à l'intérieur de l'établissement. 

Après avoir affirmé dans sa première publication qu'il ne voulait « plus participer à cette fausse mascarade du gouvernement », l'agent Ouimet a dû remettre sa badge aujourd'hui. 

La police de Laval s'est dissociée des propos tenus du policier alors qu'il déclarait entre autres qu'il n'y avait pas de pandémie.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications