Lundi dernier, c'était le Met Gala 2019 du Metropolitan Museum of Art de New York, et on peut définitivement affirmer que les vedettes se sont surpassées pour rendre honneur au thème « camp ». Entre Katy Perry qui passe d'un costume de chandelier à un géant hamburger, Lady Gaga qui change quatre fois de tenue et Emilie Rajakoski qui avait l'air d'un elfe tombé du ciel, on ne savait où donner de la tête. 

Comme à l'habitude, le clan Kardashian-Jenner a su faire jaser. Kim Kardashian portait un corset tellement serré qu'elle affichait une silhouette en sablier ultra prononcée qui ne lui permettait même pas de s'assoir ni d'aller aux toilettes. La momager, Kris Jenner, portait une courte perruque platine qui la rendait méconnaissable, et, finalement, le duo Kylie et Kendall portait des tenues complètement magnifiques ornées de plumes. L'une d'elles était en lavande, et l'autre en orange.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

🧡💜

Une publication partagée par Kylie (@kyliejenner) le

Leurs looks monochromes ont beaucoup fait jaser parce qu'ils étaient sublimes. Toutefois, le style de Kylie Jenner a fait couler beaucoup d'encre au Québec pour une tout autre raison: elle rappelle la création d'une designer et artiste burlesque québécoise.

 

En effet, l'artiste Lavender May a dit avoir été estomaquée lorsqu'elle a vu la tenue de Kylie Jenner parce qu'elle rappelle une tenue, et même un look complet, qu'elle a créé il y a plusieurs années: « J'ai fait cette robe en 2016 pour performer avec Dita Von Teese à l'Olympia de Montréal et j'avais même posté une photo de mon croquis sur Instagram. » 

Ci-bas, on peut voir la photo de 2016 présentant le look créé par Lavender May, ainsi que la tenue de Kylie en 2019, crée par Versace. On peut reconnaître le même type de silhouette, de textiles et les placements de plumes similaires.

 

Lavender May est connue sur la scène québécoise burlesque pour ses looks entièrement lavande, ses excès de plumes, et les cheveux lavande qui les accompagnent. L'artiste raconte qu'elle a travaillé fort sur cette robe qui était « l'ultime création représentant Lavender May »: « C'était MA robe, faite à mon image. Si je pouvais me marier en portant une création burlesque, ça serait ça. C'est la couleur qui me représente, les plumes, c'est ma matière préférée. La jupe se détache, c'est un morceau avec lequel je peux jouer sur scène. » 

Ce qui l'a encore plus surprise, c'est que la robe de Versace représente exactement son croquis: « J'ai trouvé les textiles sur St-Hubert. J'ai été super chanceuse, c'était une fin de rouleau. Je n'avais pas le budget et les matières pour réaliser la robe exactement comme le croquis que j'ai mis sur Instagram en 2016, avec les « boules » de fourrure sur les épaules. Kylie, elle, les a les boules sur les épaules. »

Alors que la question de la poursuite se fait entendre sur les réseaux sociaux, Lavender explique qu'elle n'y a pas pensé: « Au début on m'a dit ça, et j'ai juste fait, ah bon, je suis à la mode. Je mangeais ma lasagne, je m'en foutais un peu. Là je vais voir d'autres photos et je réalise que c'est « ma robe»  mais mieux faite parce qu'elle est faite par Versace. C'est mon look, la même forme, la même transparence, les mêmes plumes. En plus, ce n’est pas la première fois que ce look est reproduit. »

Toutefois, elle se dit plus flattée qu'autre chose. Elle le prend positivement et ça ne fait que lui prouver que ses idées sont bonnes. À la blague, elle raconte que Versace pourrait l'engager à la place pour une relation gagnant/gagnant. Elle n'a pas contacté Versace ou Kylie Jenner, et ne compte pas le faire. Narcity a contacté Versace pour obtenir des commentaires et nous mettrons à jour cette histoire lorsque nous recevrons une réponse.

La designer québécoise lance d'ailleurs sa boutique sur Instagram et Etsy vers la fin du mois, Lavender May's Closet le 22 mai 2019. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications