Il y a quelques semaines, on annonçait que l’eau des Montréalais dépassait souvent les limites de plomb permises par la loi. De plus, une analyse menée par La Presse et l’Université de Montréal démontrait que l’eau de bien des écoles n’était pas aussi bonne pour la consommation qu’on le pensait et ce, à cause de concentrations en plomb trop élevées. Le gouvernement Legault a annoncé mercredi de nouvelles mesures strictes pour enrayer le problème de plomb dans l'eau de Montréal et assurer une eau potable sécuritaire à tous.

Ainsi, la ville de Montréal a mis en ligne une carte interactive où tu peux savoir si l'eau de ta résidence est touchée par la contamination au plomb et quelles mesures tu devrais prendre pour te protéger.  

En fait, ça fait plusieurs années que des enquêtes soulèvent cette problématique, mais aucune instance au pouvoir ne semblaient agir contre l’urgence de la situation pour la santé publique. Mercredi matin, après tous les reportages et problématiques soulevés par rapport aux méthodes d’échantillonnage utilisées pour l’évaluation de l’eau, l’administration de François Legault a décidé d’intervenir et d’abaisser la limite maximale de plomb dans l’eau à 5 microgrammes/litre plutôt que 10 microgrammes/litre.

Les municipalités devront donc se conformer aux exigences et préparer un plan de remplacement des pièces de leurs systèmes d’aqueduc susceptibles d’être en cause.

Montréal a pris peu de temps à réagir et a annoncé un plan pour remplacer les conduites en plomb de la ville.  D'ailleurs, ce sont souvent les pièces qui rattachent les bâtiments au réseau principal qui sont en cause.

La Ville a donc publié une carte interactive où tu peux entrer ton adresse, cliquer sur ton bâtiment et avoir un accès aux risques présents chez toi. De plus, certains conseils pour te protéger sont aussi indiqués.

Les risques associés à la présence de plomb dans l’eau potable ne sont pas majeurs chez l’adulte. En effet, à moins de cas extrêmes, tu ne devrais pas avoir de problèmes de santé après consommation de ton eau. Par contre, on indique qu’il est préférable de ne pas prendre de chance et de se protéger.  

Chez les enfants de moins de 6 ans et le fœtus, c’est une autre histoire. En effet, l’exposition au plomb pendant de longues périodes peut avoir des effets néfastes sur leur développement neurocomportemental, allant même jusqu’à provoquer des difficultés d’apprentissage.

Pour te protéger, du moins jusqu’à temps que les conduits où tu habites soient réglementés et changés, il est conseillé d’utiliser un pichet filtrant, un filtre attaché au robinet (Ou le changer régulièrement) ou un filtre attaché sous l’évier conforme à certaines normes de sécurité.

Le gouvernement tient à réitérer que l'eau des Québécois est tout de même bonne et sécuritaire. Pour tous les détails concernant ces mesures préventives, visite le lien ci-dessous.

Tu peux consulter la carte interactive ici. 

Pour avoir plus de détails sur le plomb dans l'eau potable, tu peux consulter le site du gouvernement, ici.

 

 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications