Alors que la province se remet lentement mais sûrement de sa pause de près de deux mois, la pandémie de COVID-19, elle, ne cesse de se répandre. Nécessairement, la mort guette la population atteinte du virus. Le Québec vient d’atteindre le cap des 3 000 décès. C’est ce qu’a annoncé François Legault ce lundi.

Le bilan des morts causées par la COVID-19 a une fois de plus augmenté. Les autorités de la santé publique dénombrent maintenant 3 013 décès, une augmentation de 85 décès en une journée.

De ces 85 nouveaux décès, 82 proviennent du Grand Montréal, a pour sa part affirmé le directeur de la Santé publique, Dr Horacio Arruda, qui accompagnait le premier ministre lors de leur point de presse quotidien. 

Même si la crise sanitaire semble sous contrôle dans les différentes régions du Québec, le Grand Montréal, lui, n’est pas sorti du bois. 

Le premier ministre François Legault a avoué que la situation dans la région métropolitaine est pour le moins « inquiétante ».

« Je veux etre très clair, on est tous inquiets de la situation à Montréal, moi le premier. »

Concernant le nombre de décès très élevé au Québec, M. Legault a affirmé que la méthode de comptabilité des décès liés à COVID-19 est différente qu’ailleurs.

Il a aussi tenu à reconnaître que les gouvernements ont tous à prendre leur responsabilité. « On était mal préparé dans nos CHSLD », a-t-il dit.

Plusieurs employés travaillaient à temps partiel au sein des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), faisant en sorte que le personnel s’est promené d’un CHSLD à l’autre en début de crise, ce qui aurait contribué à la propagation, rappelle le premier ministre.

Outre le manque de préparation au fil des années, le chef d’État explique que la forte propagation du nouveau coronavirus dans la province est survenue entre autres en raison de la semaine de relâche scolaire, qui « est arrivée au pire moment ».

« On a beaucoup de Québécois qui sont allés en voyage, ont eu le virus, sont revenus, ont transféré le virus, ont donné le virus à quelqu'un d'autre, » avance-t-il.

François Legault ne cache pas non plus que la réouverture des écoles, services de garde et commerces pourrait être repoussée au-delà du 25 mai, si la situation ne s’améliore pas dans la région métropolitaine. 

Une étude publiée tard vendredi après-midi par l’Institut national de santé publique du Québec prévoit que la grande région métropolitaine serait frappée par plus de 150 morts par jour d’ici la fin du mois de juillet, si un déconfinement avait lieu.

À Montréal seulement, ce sont 19 492 personnes qui ont contracté le nouveau coronavirus, avec 1 919 décès, faisant de la métropole le foyer principal au Canada.

Il y a maintenant 38 469 cas confirmés de personnes infectées à la COVID-19 au Québec, soit une augmentation de 748 depuis la veille.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter