L'Équipe intégrée de luttre contre le proxénétisme (EILP) du Service de Police de la Ville de Montréal enquête présentement sur une histoire d'exploitation sexuelle concernant des jeunes femmes âgées entre 18 et 25 ans. Les actes reprochés aux suspects se seraient produits entre 2011 et 2018. Le SPVM est d'ailleurs à la recherche d'autres victimes potentielles de deux présumés proxénètes par rapport à cette enquête.

Les deux hommes en question, nommés Antoni Proietti et Vincent-Olivier Marcheterre, se sont présentés au palais de justice de Gatineau ce mercredi 5 février. Ils font face « à huit chefs d'accusation, dont traite de personne, avantage matériel, proxénétisme, agression sexuelle et voies de fait sur une victime alors âgée de 20 ans. »

Ils auraient aussi fait cinq autres victimes âgées entre 18 et 25 ans, de 2014 à 2018. Les deux suspects ont été arrêtés le 27 juillet 2018 et sont présentement derrière les barreaux.

Les autorités ont des raisons de croire qu'ils auraient pu faire des victimes supplémentaires au Québec, mais aussi en Alberta.

Antoni Proietti est âgé de 29 ans. Il mesure six pieds et pèse environ 215 livres. Ses cheveux sont blonds et ses yeux, bleus. 

Vincent-Olivier Marcheterre, de son côté, est âgé de 34 ans. Il mesure six pieds deux pouces et pèse 205 livres. Il a les cheveux bruns et les yeux bleus. 

De plus, tous deux arborent plusieurs tatouages. 

Quiconque croit connaître quelqu'un qui aurait pu être ou a été victime de ces deux hommes est invité à communiquer avec les autorités en se rendant directement à un poste de police ou en composant le 911 pour déposer une plainte officielle ou pour faire une déclaration.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter