Un vidéoclip mettant en vedette le directeur national de la Santé publique sur une chanson du rappeur québécois Rod le Stod a été publié le 10 mai. À peine 24 heures plus tard, la danse d'Horacio Arruda crée une controverse.

Après avoir connu un grand succès auprès des Québécois dans les dernières semaines, le déhanchement du Dr Arruda ne semble pas obtenir la même réception auprès du public.

Accumulant les commentaires négatifs sous la vidéo YouTube, la chanson Oragio ne fait pas l'unanimité et plusieurs personnes sont en désaccord avec la participation de l'acolyte de M. Legault.

Certains soulèvent que le moment est mal choisi, d'autres rapportent que les paroles sont inadéquates et quelques commentaires mentionnent aussi l'importance de l'état de la situation actuellement.

Le ministère de la Santé a affirmé au Journal de Montréal que cette implication se voulait de bonne foi : 

Il aurait embarqué dans le projet « sans aucune mauvaise intention et sans connaître le moment de sa diffusion ».

Cette initiative n'est pas prise au sérieux par plusieurs Québécois alors que la crise bat son plein dans la province. 

Les événements et le nombre de décès au quotidien préoccupent la population et remettent en question le fait que M. Arruda ait accepté l'invitation.

L'artiste souhaitait d'abord amasser des dons pour le Refuge des Jeunes de Montréal à travers les différentes plateformes d'écoute en ligne.

N'étant pas au courant de cette association, la directrice générale France Labelle a annoncé publiquement que l'organisme se détache de cette collecte de fonds : 

« Suite à la vidéo mise en ligne aujourd’hui, présentant une chorégraphie du Docteur Horacio Arruda et de Rod Le Stod au profit du Refuge des Jeunes et pour laquelle nous n’avons pas été consultés, nous souhaitons intervenir.

« Selon nous, le temps de diffuser cette vidéo n’est pas encore venu. En raison du malaise que nous éprouvons et en soutien aux personnes touchées de près par cette situation de crise, dont des personnes en situation d’itinérance, nous préférons nous en dissocier. Nous reconnaissons toutefois les bonnes intentions de cette initiative.

« France Labelle, Directrice générale. »

Après la publication de cette prise de décision par le Refuge des Jeunes, les réactions sont mitigées. Certains commentent qu'ils sont en accord avec la décision de l'organisme.

D'autre part, il y en a qui ne comprennent pas le refus de dons pour venir en aide aux jeunes en situation difficile : 

Horacio Arruda a participé ne sachant pas que le refuge n'avait pas été informé et il s'assurera dorénavant de vérifier avant toute collaboration.

Le vidéoclip, qui se voulait au départ être une idée pour divertir et détendre l'atmosphère, s'est avéré donner naissance à une controverse autour du directeur national de la Santé publique du Québec. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter