Maintenant que le déconfinement se fait de plus en plus sentir à travers la province, la grande région de Montréal pourra elle aussi se réjouir. La Santé publique du Québec a donné le feu vert à la réouverture des salons de coiffure de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) dès le 15 juin prochain. 

La nouvelle vient de tomber; les établissements de soins esthétiques et corporels, incluant les salons de coiffure, pourront officiellement rouvrir à la mi-juin.

C'est le moment dont les personnes ayant le cheveu trop long et une repousse trop flagrante attendaient depuis les deux derniers mois.

C'est bien beau les salons de coiffure, mais cette réouverture concerne aussi les barbiers, les centres d'esthétique, les services de manucures et pédicures, d'épilation, de tatouage et de perçage, de soins de la peau et de soins personnels à domicile.

Cette réouverture concerne aussi la MRC de Joliette dans Lanaudière, elle aussi durement touchée par la COVID-19.

Le 20 mai dernier, la vice-première ministre Geneviève Guilbault avait annoncé la réouverture des commerces de soins privés, comme les dentistes, et personnels dès le 1er juin à l’extérieur de la CMM.

Un guide de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a été développé en fonction des recommandations de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Parmi les changements apportés pour limiter le risque de transmission, il y a:

  •  Une réduction du nombre de travailleuses et travailleurs et de rotations de tâches;

  • Éviter de partager des objets;

  • Limiter le nombre de clients dans l’établissement et dans la salle en favorisant, par exemple, la prise de rendez-vous

  • Mettre à la disposition des clients un lavabo pour laver leurs mains à l’arrivée et placer si possible des bouteilles de désinfectant.

Aussi, les travailleurs devront porter des équipements de protection, incluant le masque ou le couvre-visage et une visière. 

Quant à la clientèle, elle lui sera aussi fortement recommandé de porter le couvre-visage. 

L’installation de barrières physiques entre les différents postes de travail trop proches, comme des plexiglasses, sera aussi de mise. 

Le coiffeur reconnu, David D'Amours, a d'ailleurs donné un avant-goût du look des salons « après COVID », au début du mois de mai dernier. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter