La semaine dernière, une histoire a fait les manchettes au Québec alors qu'une dispute s'est mal terminée près de Trois-Rivières. Un homme s'est fait poignarder par un ami en live sur Facebook. La victime s'était fait arrêter pour entrave à la justice, mais celui qui a été poignardé a maintenant été remis en liberté par les policiers de Trois-Rivières.

Son ami de 33 ans, Reda Benabed, l'aurait poignardé devant un public de 300 personnes. Émilien Turcotte, la victime de 22 ans, était toutefois accusé d'entrave au travail des policiers dans cette histoire. 

De son côté, Benabed était accusé de voies de fait causant des lésions corporelles et de voies de fait armées notamment.

L'alcool aurait joué un rôle et serait un facteur dans cette altercation. L'agresseur, Benabed, repassera en cour le 12 août prochain pour subir son enquête de remise en liberté, selon Le Nouvelliste.

Turcotte, la victime de l'attaque, avait été remis en liberté avec conditions, le 24 juillet dernier. Il aurait toutefois été gardé détenu, car il était recherché en lien avec une autre affaire dans la ville de Drummondville depuis le mois de mars. Les faits qui lui sont reprochés remontent à mai 2018.

La victime de cette histoire, Émilien Turcotte, est aujourd'hui libre, mais il a dû répondre à plusieurs conditions, notamment de ne pas changer d'adresse, ne pas être en possession d'une arme et ne pas troubler la paix, selon Radio-Canada.

Turcotte a eu à payer 500$ et il ne peut parler à sa présumée victime de Drummondville.

Il repassera en cours le 18 octobre pour les faits s'étant déroulés à Drummondville et le 12 septembre pour son entrave à la justice à Trois-Rivières.

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter