L'épicerie Maxi s'est retrouvée dans l'eau chaude cette semaine après avoir partagé puis retiré une publicité que plusieurs ont jugé grossophobe. Peu après, la chaîne de supermarchés a publié une version modifiée de sa vidéo pour rectifier le tir.

Jeudi 28 mai, quelques heures à peine après avoir retiré la publicité qui a fait polémique, Maxi a publié une nouvelle version de celle-ci sur sa page Facebook en prenant compte des critiques à l'égard de l'originale.

« Cher public, on a bien reçu toutes vos tomates lancées suite à notre dernière publicité », peut-on lire dans un message précédant la vidéo.

« Après mûre réflexion, vous aviez peut-être raison. Et si vous permettez, on va les garder pour nous permettre de garder notre message, dont le propos sur les produits d'ici était bien intentionné. »

Par la suite, on peut voir une partie de la publicité d'origine à nouveau, sauf que l'écran est complètement couvert de fausses tomates écrasées, si bien qu'on n'entend plus que la voix de Martin Matte.

La publicité de Maxi avait comme but de faire la promotion des produits locaux vendus en magasin. L'entreprise s'était engagée à reverser un dollar aux Banques alimentaires du Québec pour chaque partage, à hauteur de 250 000 $.

Maxi affirme maintenir son engagement avec cette nouvelle vidéo, déjà partagée près de 1 000 fois.

Dans la publicité initiale, on voyait Martin Matte avaler différents aliments, son apparence modifiée par ordinateur pour avoir l'air plus gros.

L'organisme ANEB Québec ainsi que plusieurs autres avaient dénoncé celle-ci.

Ils sont d'avis que Maxi avait recours à un stéréotype qui pouvait être stigmatisant pour les personnes avec des troubles alimentaires ou d'image corporelle.

Martin Matte s'est lui aussi exprimé sur la controverse affirmant qu'en humour, il est souvent difficile de plaire à tout le monde et en offrant ses excuses aux personnes offensées par la vidéo.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter