Jessianne Belham s'est promenée dans les rues de Montréal pour remettre des petits sacs sur lesquels il est écrit « Passe une belle journée ! » dans la dernière semaine. Âgée de 16 ans, cette Montréalaise distribue des cadeaux aux itinérants pour qu'ils puissent se protéger de la maladie à coronavirus à leur tour. 

L'idée lui est venue lorsqu'elle écoutait le spectacle Stronger Together le 26 avril dernier : 

« J'écoutais le spectacle sur YouTube et ils ont commencé à parler des itinérants. Ils ont commencé à dire que c'était difficile pour eux. J'y pensais un peu avant, mais je me suis dit ''C'est là que je le fais, je veux les aider.'' »

Jessianne a donc retiré 300 $ de son compte épargne pour débuter le projet. Elle a ensuite lancé un GoFundMe que son père et elle ont partagé sur les réseaux sociaux avec pour objectif d'amasser 700 $ de plus. 

La compagnie Distributs les a ensuite approchés pour leur faire don de masques, de désinfectants pour les mains et de chocolats afin qu'ils puissent les ajouter aux kits de soins.

Une fois les premiers paquets complétés, son père l'a suivi dans les rues de Montréal et il a décidé de la filmer pour en garder un souvenir. 

Le gestionnaire d'un groupe appelé Story Chain sur Facebook a entendu parler de cette histoire et a voulu lui permettre de partager son geste publiquement en réalisant un montage des images capturées. 

On y voit la réaction des personnes à la venue de Jessianne alors qu'ils se retrouvent à la rue avec pratiquement aucune ressource à leur disposition pour l'instant.

« Présentement je suis à 1 055 $, je vais pouvoir faire environ 10 autres sacs avec l’argent qu'il me reste. C’est environ 50 $ par sac », dit-elle à Narcity. 

Il est d'ailleurs possible de faire un don en se rendant sur sa collecte de fonds en ligne. 

Dans les kits de soins, on retrouve des masques, des produits désinfectants, des brosses à dents, des cartes-cadeaux pour de la nourriture, des gants et des protections hygiéniques féminines. 

Lorsqu'on lui a demandé ce qui l'a le plus marqué lors des rencontres qu'elle a faites, elle a répondu :

« En ce moment, ils se sentent vraiment comme des déchets parce que les travailleurs sociaux ne les aident plus du tout. Ils sont partis se cacher, comme le dit le dernier monsieur dans la vidéo. »

« Ils sont seuls et je pense que c'est dans ces moments-là qu'on devrait tous s'aider les uns et les autres parce qu'on ne sait pas ça va durer combien de temps. »

La réaction de ces montréalais sans domicile fixe aura valu les efforts qu'elle a consacrés à ce projet et elle est entrain de préparer sur une deuxième sortie :

« Ils étaient tellement heureux de recevoir ça et ils disaient ''Merci, enfin quelqu'un qui est là pour nous.'' Ça devrait être à tous les jours qu'ils se sentent comme ça. »

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications