La mairesse de Montréal, Valérie Plante, ainsi que la Dre Mylène Drouin, Directrice régionale de santé publique de Montréal, se sont présentées devant les médias ce lundi 4 mai afin de faire le point sur la COVID-19 dans la métropole. Elles y ont d'ailleurs annoncé que des autobus de la STM serviraient de cliniques de dépistage mobiles. 

Ces bus seront aménagés par la santé publique et « visent à soutenir l’effort pour réunir les conditions d’un déconfinement sécuritaire à Montréal », peut-on lire dans un communiqué émis par la STM.

Ces unités mobiles seront déployées dans certains quartiers montréalais plus durement touchés par la crise.

Ils permettront, entre autres, de comprendre ce qui se passe dans ces quartiers par rapport à la transmission communautaire.

« Les quartiers qu'on va cibler en priorité seront les quartiers qu'on va appeler les quartiers chauds. On va les cibler en regardant les nouveaux cas de COVID qui sont apparus dans les derniers jours », indique Mme Drouin.

Ces cliniques seront ouvertes de 9 h à 18 h la semaine et devraient apparaître dans les prochains jours.

« Une fois l’heure de pointe matinale terminée, des chauffeurs de la STM iront positionner les bus dans les secteurs identifiés par la santé publique », mentionne la société.

Cette dernière assure également que le tout se fera de manière sécuritaire pour ses employés, mais aussi pour ses usagers.

« Ces bus vont être ramenés dans nos centres de transport, mais ils auront été préalablement désinfectés », assure Philippe Schnobb, président du CA de la STM.

Lors de sa conférence quotidienne, le premier ministre François Legault a d'ailleurs annoncé que le déconfinement de la métropole serait repoussé d'une semaine.

La réouverture graduelle des commerces ne s'y fera pas dès le 11 mai, comme prévu initialement, mais bien le 18 mai. 

Valérie Plante a indiqué qu'elle accueille cette nouvelle  positivement.

Elle a aussi tenu à rappeler les différentes consignes de distanciation et de prévention qui sont en vigueur dans la métropole, comme le port du couvre-visage, et a demandé aux citoyens de bien les respecter lors de sorties publiques, comme dans les parcs.

En date du 4 mai, Montréal demeure l'épicentre de la province en ce qui a trait aux cas de maladie à coronavirus. 

Les autorités y dénombrent désormais un total de 16 606 cas confirmés et 1 410 décès. 

Ces cas représentent plus de la moitié du total de la province, qui est de 32 623 personnes infectées. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications